• Christian B.

À la découverte de Saint-Omer

Mis à jour : août 14


La ville de Saint-Omer se distingue par un patrimoine exceptionnel qui lui a valu d'être labellisée Ville d'Art et d'Histoire.

En ce dimanche 21 juin ensoleillé, nous n'avons pas de difficulté pour laisser nos deux véhicules sur une place proche du centre de la cité pour partir à sa découverte.


Les rues paisibles bordées d'hôtels particuliers à pilastres, le faubourg aux maisons basses à la flamande alignées le long des quais de l'Aa, la cathédrale Notre-Dame, tel était le programme...


Nous déambulons à travers les ruelles du centre historique, admirant ici les jolies façades des maisons XVIIIe siècle ou des élégants hôtels particuliers, nous étonnant là d'un assemblage curieux comme la façade de la BNP où les entrées s'intègrent dans un vieux bâtiment conservé.


Au fil de notre balade le nez en l'air, nous passons devant l’ancien collège des Jésuites anglais lequel a été fondé en 1593 ; il fit office d'hôpital militaire pendant la Révolution française.


Entièrement restauré entre 2013 et 2017, ses façades et ses toitures sont classées monuments historiques mais on n'y entrera pas, il est fermé.


Surprenantes à voir, les ruines de l'abbaye de Saint-Bertin, au cœur d'un quartier résidentiel et non loin de l'Aa (oui, le fameux fleuve côtier des mots croisés), sont ce qui reste d'une abbaye fondée au VII° siècle et démantelée en 1830 sur demande de la commune qui utilisa les pierres pour construire l'Hôtel de Ville. Sur la place devant les ruines a été érigée une fort belle statue en marbre blanc représentant l'abbé Suger, supposé né à Saint-Omer, ami et ministre de Louis VII qui lui confia le royaume lorsqu'il partit en croisade.


En début d'après-midi, nous finirons par rejoindre, au cœur de l'ancien quartier des chanoines, la cathédrale Notre-Dame de Saint-Omer, une cathédrale gothique qui renferme de nombreux trésors.


Construite à partir du XIII° siècle, il aura fallu près de trois siècles pour l'achever.


À l'intérieur, la richesse des lieux est saisissante : un très beau buffet d'orgues, de nombreuses sculptures, une Descente de Croix de Rubens, ainsi qu'une horloge astronomique datant de la seconde moitié du XVI° siècle.

Dans la cathédrale on honore, entre plusieurs saints, saint Erkembode, un moine venu d'Irlande qui devint, Abbé de St Bertin et Evêque de Thérouanne. Il parcourait à pied son immense diocèse et aujourd'hui on vient le prier chaque fois qu'un enfant a du mal à se mettre en marche, les mamans déposant ici, en priant avec confiance ( ! ), les chaussures de leur enfant...

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format

Article Précédent Accueil Article suivant

#saintomer, #abbesuger, #saintbertin, #sainterkembode, #picardie,

62 vues10 commentaires