top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

À la découverte du vieux Chambéry

Dernière mise à jour : 2 août 2023

Ce premier jour de juin, mon club photos avait organisé une visite de la cité ducale et de son château sous la conduite d’Agnès, guide conférencière, qui nous a emmenés dans la vieille ville à la découverte de ses trésors cachés et nous a fait pénétrer dans des endroits secrets dont elle avait la clé d’accès.


La capitale historique de la Savoie est une ville d’art et d’histoire dotée de nombreux trésors et sa vieille ville bien restaurée constitue un lieu de promenade idéal, avec ses ruelles mystérieuses et ses nombreux passages couverts, ses hôtels particuliers, ses façades en trompe-l’œil, ses cours intérieures, sa cathédrale Saint-François-de-Sales, son château ( ancienne demeure des ducs de Savoie ), ses rues piétonnes et sa célèbre fontaine des éléphants. Manquer la cathédrale Saint-François-de-Sales et plus encore la rue Croix-d’Or ( XV° et XVI° siècle ) serait une grave erreur car, bordée de demeures seigneuriales, c’était la rue la plus aristocratique de la cité.


Le vieux centre est un enchevêtrement de ruelles et de passages sombres ( on hésiterait presque à s’y engouffrer mais c’est réellement quelque chose à faire ), dominé par le château à partir duquel les ducs de Savoie ont commandé une grande partie de l’Europe centrale.


L’architecture, l’art et la gastronomie vous disent que Chambéry serait à la fois italienne et française, je dirais plutôt qu’elle est Savoyarde disons même Savoisienne pour faire plaisir aux autonomistes car la ville et la Savoie n’ont été annexées par la France qu’en 1871 !


Malgré son nom, la place Saint-Léger autrefois était traversée par une rivière ce qui explique sa forme curieuse, plus une longue rue qu’une place de ville.


Pavée de granit rose, elle constitue la principale artère piétonne de la cité. Sur toute sa longueur, elle s’ouvre sur des restaurants et des cafés, puis se réduit à quelques mètres de large.


Il y a trois belles anciennes demeures à admirer ici : l’Hôtel Dieulefis, l’Hôtel de Montjoie et l’Hôtel du Bourget, datant des années 1500 et 1700.


C’est aussi sur cette place qu’on découvre la fontaine des Marmousets et un superbe cadran solaire du XIX° siècle.


Mais la ville a encore beaucoup d’autres places, lieux et rues d’intérêt et, de la place Saint-Léger, il faut aller explorer les nombreuses ruelles qui rayonnent dans toutes les directions pour atteindre l’élégante rue Croix d’Or, où s’admirent d’anciennes demeures aristocratiques, dont certaines datent du XVI° siècle. Ici s’aperçoivent des portes ornées et des balcons en fer forgé.


Le château de Chambéry est un mélange architectural composé de fragments âgés de presque 1.000 ans et transformé à maintes reprises au cours des siècles.


À ce jour, parce qu’il a encore une fonction administrative, son accès est limité, mais avec des guides conférenciers des visites régulières sont organisées en été pour le découvrir !


Sa chapelle abritait le ‘Saint Suaire’ importé en Europe lors des croisades et confié aux Seigneurs de Savoie en 1452, il est désormais déposé à Turin.


Sur le côté de celle-ci, le visiteur peut également voir les 70 célèbres cloches du “Grand Carillon”.


La cathédrale des frères franciscains de Saint-François-de-Sales du XIII° siècle, de style gothique, présente une façade plutôt austère, mais abrite la plus grande collection de peintures en trompe-l’œil d’Europe. Le trésor de la cathédrale est le trésor qui comprend un diptyque byzantin du XII° siècle parmi ses artefacts intéressants, et une copie du Saint Suaire est également exposée dans la cathédrale.

L’occasion m’a déjà été donnée de faire découvrir Chambéry à mes lecteurs et vous pouvez trouver plusieurs articles sur la charmante cité ducale en allant cliquer depuis la page d’accueil de mon site la page Mes Articles puis sur la rubrique Patrimoine Savoyard.


→ En savoir plus sur le vieux Chambéry


→ Le texte de cette page de blog est en partie emprunté à un article publié sur le site Bouger et Voyager : pourquoi réécrire ce qui l’a été si bien !




→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


103 vues20 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page