• Christian B.

Étape à Oloron Sainte-Marie

Mis à jour : févr 10

La petite ville d'Oloron-Sainte-Marie, où nous avons fait étape au retour de notre voyage de l'été 2019, située à la confluence des vallées béarnaises d'Aspe et d'Ossau, dispose d'un patrimoine bâti remarquable.


Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité en tant que composante du bien culturel des « Chemins de Saint-Jacques en France », l'ancienne cathédrale Sainte-Marie témoigne du passé épiscopal de la cité.

Elle comporte un clocher porche qui précède une nef à collatéraux doublés de chapelles au nord et au sud, précédant un transept, puis un chevet à chapelles rayonnantes.


Son portail roman sculpté du XII° siècle ainsi que son chevet gothique à déambulatoire ont fait sa renommée.


Le tympan est original dans son iconographie et son style, le thème principal de la descente de croix du Christ étant très rare dans une église à cet emplacement.


En raison d'un incendie l'intérieur a été restauré ou reconstruit en gothique tardif et le chœur et les chapelles rayonnantes ont été décorés de peintures sous Louis XV.


Le buffet d'orgue de style baroque - Aristide Cavaillé-Coll a installé en 1870 l'orgue dans le buffet du XVII° siècle - figure aussi parmi les attraits de l'édifice.

À l'autre bout de la cité, dans le quartier médiéval Sainte-Croix aux pittoresques maisons anciennes et sa charmante promenade Bellevue dominant le gave d'Ossau, c'est un beau panorama sur les toits de la ville et, quand le ciel est dégagé, la chaîne des Pyrénées qui s'offrent aux regards.


Édifiée ici à la fin du XI° siècle, l'église Sainte-Croix témoigne des croisades et de la cité vicomtale que fut Oloron, elle est l'un des monuments incontournables de la ville.


L’intérieur est particulièrement sobre et même sévère, décoré de chapiteaux historiés, où sont figurées des scènes de l’Ancien Testament (Adam et Ève) mais aussi des épisodes du Nouveau Testament (Adoration des mages).


La croisée du transept porte une remarquable coupole nervurée de style « mozarabe ».


On retrouve ici la double influence des expéditions de « Reconquista » et du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.



Article Précédent Accueil Article suivant


#oloronsaintemarie, #cathedralesaintemarie, #saintecroix, #bearn,

90 vues17 commentaires