• Christian B.

En mer de Cortés ~ De La Paz à Puerto Balandra

Mis à jour : avr. 19


Après un long vol de près de 12 heures depuis Paris jusqu'à Mexico qui m'a fait passer au-dessus du Groenland puis des USA enneigés, un second vol au petit matin amène à La Paz deux heures plus tard, un voyage de près de 20 heures depuis chez moi !

La Paz est une ville tranquille, pleine de charme, cosmopolite et malgré tout très mexicaine avec ses 300.000 habitants ; une ambiance de petite ville y persiste pourtant, le type même d'une de ces villes mexicaines traditionnelles qui n'a pas été transformée en station balnéaire touristique.

Le malecón - une promenade pittoresque au bord de la mer - avec d’immenses hôtels historiques s'étend sur des kilomètres et il y fait bon flâner alors que de nombreux cafés, restaurants, boîtes de nuits, magasins, galeries d’art sont installés en ville. Jacques Cousteau y est honoré, il y a d'ailleurs sa propre statue et une île qui se situe devant la ville a été renommée en son nom !

Mais c'est à la marina de Palmira, que j'ai rendez-vous, j'y retrouve mes cinq compagnons, certains arrivés depuis un jour ou deux ont déjà pris possession du Las Animas, notre bateau.


Deux heures plus tard, les amarres sont larguées et nous quittons La Paz par le chenal, un long chenal de 4 milles de long, étroit mais bien marqué par des balises que quelques pélicans n'hésitent pas à s'accaparer ... C'est la pétole, pas l'ombre d'une ridée sur l'eau et le court bord de la matinée se fera au moteur.

Nous longeons la côte encore encombrée de quelques hôtels mais très vite c'est la solitude.

En fin de matinée, nous allons mouiller dans la Caleta Lobos dont l'entrée est marquée par une petite falaise encombrée par les oiseaux.



Les pélicans en occupent le bas alors que les fous de Bassan à pieds bleus ont envahi le sommet.


Hormis un bateau de pèche qui est mouillé là, il n'y a personne.


Nous débarquons et allons faire un tour à terre à la découverte d'une flore qui nous surprend.

En milieu d'après-midi nous remettons en route pour gagner un peu plus loin la Punta Balandra, on découvre une baie magnifique sous un beau soleil.


Le célèbre Mushroom Rock, devenu l'emblème de La Paz marque l'entrée de cette baie immense avec une plage de sable, dans un cadre de falaises à pic, de montagnes peu élevées et couvertes de cactus ...

L'eau est claire, d'une belle couleur verte, mais il fait un peu frais pour se baigner pourtant l'un des équipiers s'y risquera...

Trois voiliers ont mouillé au milieu de la baie, mais si éloignés les uns des autres que la solitude ne sera pas troublée !

Date 18/02/2007 Distance 10,1 milles nautiques


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#puertobalandra, #caletalobos #merdecortes, #bajacalifornia