• Christian B.

En mer de Cortés ~ De la Punta Nopolo à la Bahia Agua Verde

Mis à jour : avr. 19


Au lever du jour, le ciel est tout aussi rouge de traînées qu'hier mais plus tard c'est un ciel d'azur qui se met en scène.

Aujourd'hui, c'est un long bord de 34 milles nautiques pour rejoindre la Bahia Agua Verde qui est au programme du jour, il va exiger une dizaine d'heures de navigation.


Mais avant de mettre le cap vers le large, nous longeons la côte en passant devant le petit village de pêcheurs.



Nous quittons le mouillage de la Punta Nopolo, laissant derrière nous l'isla San José et nous longeons la côte dominée par les sommets de la Sierra de la Giganta passant de nouveaux hameaux de quelques maisons.


À onze heures nous avons l'isla San Diego par le travers et une heure plus tard nous sommes à la hauteur de la pointe sud de l'isla de Santa Cruz.

Hier j'avais péché une mexican bonito et un maquereau, aujourd'hui c'est un mexican needle fish qui a le bon goût de venir compléter la cambuse.


L'après-midi s'écoule lentement au gré des virements de bord, le vent est faible et nous l'avons dans le nez et, pour ne pas arriver de nuit, le moteur viendra à plusieurs reprises au secours des voiles.


Peu avant 18 heures, nous entrons dans la Bahia Agua Verde, son entrée est marquée par un splendide monolithe recouvert par la fiente des oiseaux de mer.


Nous y trouvons cinq voiliers, c'est l'un des mouillages les plus populaires de la mer de Cortés et on comprend pourquoi, le mouillage dans cette crique aux eaux vertes est époustouflant avec, de l'autre côté de la baie, un petit village dominé par les montagnes de la chaîne de la Sierra de la Giganta.

Le mouillage, abrité de la plupart des vents, est si sûr qu'on pourrait rester ici quelques jours sans s'ennuyer...

Date 22/02/2007 Distance 22 milles nautiques


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#bahiaaguaverde, #mexicanbonito #merdecortes, #bajacalifornia