• Christian B.

En mer de Cortés ~ De l'Isla Danzante à l'Isla Carmen

Mis à jour : avr. 30


Ciel radieux lorsque nous quittons notre beau mouillage d'Honeymoon Cove et l'Isla Danzante.

Nous traversons le bras de mer pour rejoindre Puerto Escondido sur la côte de la Basse Californie, un petit bord de moins d'une heure de navigation au moteur.

Puerto Escondido, le port caché, mérite bien son nom et c'est une vraie merveille naturelle : un hectare de surface d'eau fermée, presque comme un lac avec une seule une étroite ouverture depuis la mer permet d'y accéder.

C'est un mouillage comme on n'en voit nulle part ailleurs. En Europe le lieu aurait fait place à un projet immobilier avec marina, restaurants, bars et boutiques longtemps, le projet existe ici et les premiers travaux ont même commencé, mais ils resteront dans un cadre assez petit, le lieu étant inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Avant de repartir nous profiterons de quelques unes des infrastructures de la marina, comme l'eau douce et le diesel obtenu au fuel dock, toutefois il n'y a pas de magasin avec des produits frais, il faut aller à Loreto à 25 kilomètres au nord, qui a été la première ville habitée en Baja California et qui fut la première capitale de l'état avant que le statut ne soit transféré à La Paz.

Fin de matinée nous repartons en direction de la ville de Loreto mais nous reportons à demain la visite et traversons de nouveau le bras de mer pour gagner l'Isla Carmen.


Décrite par Cousteau comme « l’aquarium du monde », la mer de Cortés est le refuge d’une vie marine d'une extraordinaire diversité, je l'ai écrit au début de cette série de billets, et on y trouve des dauphins et des tortues marines menacés de disparition mais surtout ses eaux sont une zone de reproduction importante pour les plus gros mammifères du monde, les baleines bleues, ainsi que d'autres géants des mers comme le rorqual commun, le grand cachalot, l'orque et la baleine à bosse.

Alors que nous nous dirigeons vers Puerto Ballandra, tout à coup, nous apercevons un souffle et une masse énorme surgit de l'eau, noire, aussi longue que le bateau, avec une expiration phénoménale qui gifle le visage de son odeur rance.

Une baleine, apparemment une baleine bleue ! Elle était là devant nous.

Nous arrêtons le moteur pour l'observer alors qu'une équipe de tournage se précipite pour filmer ; quant à nous, nous allons rester une bonne heure et demie allant d'un point à l'autre car d'autres baleines apparaissent.


Les baleines bleues sont fréquentes et présentes de décembre à avril dans ce secteur au sud de l'Isla Carmen et leur observation est une des expériences les plus fortes que l’on puisse vivre au Mexique, nous le savions.


Parmi les nombreuses îles de la mer de Cortés, l'Isla Carmen se distingue par sa beauté et certains mexicains connaisseurs disent douter qu'il existe une autre île sur le territoire mexicain qui contient les colorations que l'on peut voir ici.

Le mouillage de Puerto Ballandra dans ce qui me semble être l'ancien cratère d'un volcan est absolument sublime, nous y trouvons quatre autres voiliers qui ont choisi de faire halte ici.


La promenade à terre dans le soleil couchant sera un autre enchantement.

Puerto Ballandra sur l'Isla Carmen, assurément le plus beau mouillage de notre croisière.

Date 26/02/2007 Distance 23 milles nautiques,


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#isladelcarmen, #puertoballandra, #puertoescondido #merdecortes, #bajacalifornia