• Christian B.

Irkutsk le nez au vent

Mis à jour : nov. 3


Irkoutsk, centre administratif de l'oblast éponyme, forte de ses 606.000 habitants est l'une des plus grandes villes de Sibérie.

Bâtie le long de la rivière Angara à sa confluence avec la rivière Irkut, la ville a été créée comme camp d'hivernage en 1652, lors de la première colonisation russe de la région; un fort y a été construit en 1661 et Irkoutsk est rapidement devenu le centre principal de Cisbaikalia et de la route commerciale russe vers la Chine et la Mongolie.

Ayant acquis le statut de ville en 1686, son importance a continué d'augmenter après l'arrivée du chemin de fer transsibérien en 1898.

De nos jours, c'est l'une des principales cités industrielles de Sibérie, reconnue en de nombreux domaines comme pour les produits d'ingénierie, les ateliers de réparation de chemins de fer, d'aéronefs, de navires et de véhicules ou encore pour le traitement du mica et la fabrication de biens de consommation.

Durant deux jours - mais il faudrait beaucoup plus - nous sommes partis à la découverte de la ville qui a bercé mon adolescence avec la lecture de Michel Strogoff, le livre de Jules Verne.

La cathédrale de Bogoyavlensky (cathédrale de l'Épiphanie), principale cathédrale du diocèse d'Irkoutsk a été construite en 1718.

Elle a survécu à plusieurs tremblements de terre, un incendie en 1879 et à la destruction des églises durant l'époque soviétique - l'Union Soviétique avait encore transformé ce bâtiment en pâtisserie - après 18 ans de restauration, l'église a retrouvé sa beauté d'auparavant.

L'église Spasskaya le plus ancien bâtiment en pierre d'Irkoutsk, se situe non loin de la cathédrale de Bogoyavlensky, sur la rue Sukhe-Bator. Construite en 1710 pour remplacer une église en bois, l'église en pierre est devenue par la suite partie intégrante du mur de la forteresse élevée pour défendre Irkoutsk contre les envahisseurs, laquelle forteresse fut plus tard démolie.

Sur la place Kirov a été dressée la chapelle Notre-Dame de Kazan, copie exacte du dôme de l'église, la base de sa fondation repose sur les fondations de la cathédrale détruite par une explosion en 1932.

L'église Mikhailo-Archangelsky Kharlampievsky (église de l'Archange Michel) a été construite en 1777-1790, on y donnait des bénédictions aux marins quittant la ville pour de longs voyages.

Dans la même rue se trouve l'église Svyato-Troitsky (église de la Sainte Trinité) où durant l'ère soviétique, le bâtiment accueillait le seul planétarium de Tomsk à Blagoveshensk, planetarium qui l'a rendue célèbre en Sibérie.

L'histoire de la Sibérie, comme celle de toute la Russie, est liée aux décembristes, révolutionnaires russes issus de la noblesse à l'origine du soulèvement de Saint-Pétersbourg le 14 décembre 1825 pour lutter contre l'autocratie et le tsarisme.

Parmi les insurgés, 80 furent contraints à venir travailler de force en Sibérie et à y rester pour toujours.

Plusieurs d'entre eux après les années de travaux forcés auxquels ils avaient été condamnés et ne pouvant repartir en Russie se sont installés à Irkoutsk et encore aujourd'hui, le musée des décembristes se trouvent dans une de leurs habitations : la maison des Volkonsky.

Irkoutsk, ce fut pour moi l'occasion de découvrir une authentique maison sibérienne tout en complétant ma connaissance de cette histoire décrite d'ailleurs par Henri Troyat dans son livre « La lumière des Justes » !

Il nous restait encore quelques heures pour partir flâner le nez au vent dans les rues animées d'Irkoutsk.

Peut-être reviendrais-je un jour, oui qui sait ?

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format

Article précédent Accueil Article Suivant

#irkoutsk, #décembristes, #bogoyavlenskyspasskaya #chapelledenotredamedekazan #mikhailoarchangelskykharlampievsky

96 vues1 commentaire