• Christian B.

Sur le Camino del Sureste, étape à Albacete

Mis à jour : nov. 3

¡Hola!

J'ai passé la nuit dernière dans la salle paroissiale de Petrola, sans aucun confort et une température bien proche de zéro degré aussi je n'ai pas traîné pour me mettre en route afin de me réchauffer. Je suis arrivé à Albacete au terme d'une étape longue (38 km) et monotone, hormis une courte section dans les chênes verts, paradis des lapins de garenne qui s'enfuyaient à mon passage.

Je n'ai pas fait le détour par la petite ville médiévale de Chinchilla de Montearagón, détour proposé en option, il m'a semblé inutile d'ajouter deux kilomètres au pensum de ma journée. La ville d'Albacete s'aperçoit plus de deux heures avant de l'atteindre et, de ce fait, c'est interminable...

Albacete est un tournant dans ce long trek : depuis Alicante, ce sont des étapes alternativement de moyenne longueur (25 km) ou plus longues (30 km) et même parfois très longues (38 km).

Les sept prochains jours, j'aurai un peu l'occasion de souffler avec des étapes plus raisonnables, entre 18 à 25 km journaliers.

Et puis, Albacete est aussi le point de rencontre avec le Camino del Levante, plus connu des non espagnols, allemands ou français, qui viennent de Valencia.

Pendant plus de deux semaines, les deux « caminos » vont se croiser et se recroiser, s'éloigner l'un de l'autre pour se retrouver plus loin, faisant parfois étape commune.

Le fléchage sera identique parait-il, à moins que cela n’ait changé, il va me falloir prêter attention !

¡Hasta luego!


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Carte avec le parcours Yecla → Montealegre del Castillo - détails techniques - fichier GPS [clic]

Carte avec le parcours Montealegre del Castillo → Petrola - détails techniques - fichier GPS [clic]

Carte avec le parcours Petrola → Albacete - détails techniques - fichier GPS [clic]

Article précédent Accueil Article Suivant

#caminodelsureste, #petrola, #albacete #chinchillademontearagón