• Christian B.

Tour du Mont-Blanc ~ Du refuge du Bonhomme au rifugio Elisabetta

Mis à jour : avr. 18


Aujourd’hui encore, alors que certains randonneurs se sont levés bien avant moi, je suis le premier à quitter le refuge sous un ciel bleu, un peu de brume voile les sommets et quelques nuages apparaîtront en fin de matinée, température 6° au départ.

Plutôt que de suivre l'itinéraire classique qui oblige à descendre jusqu'aux Chapieux (1.554 m), j'ai choisi de suivre la variante plus difficile qui fait remonter au col de la Croix du Bonhomme et de là, au col des Fours (2.665 m).

Dur effort même si ce n’est pas bien raide et la mécanique est longue à s’échauffer mais parvenu au col des Fours, je prends le temps d'admirer le glacier des Glaciers (oui, oui, c’est bien son nom !), parcouru plusieurs fois à skis et qui brille dans le soleil levant.


La descente solitaire, parfois assez raide et sur un sentier pas toujours bien marqué, dans le vallon des Tufs est un plaisir.


Je retrouve l’ombre et l'itinéraire habituel à la Ville des Glaciers (1.789 m), un bien grand nom pour un petit hameau de 4 ou 5 bâtisses !



C’est ensuite une piste caillouteuse qui monte doucement au chalet-refuge des Mottets (1.870 m), puis un sentier, d’abord raide ensuite moins exigeant, grimpe au col de la Seigne (2.516 m) alors que je double un groupe de britanniques qui a probablement fait étape aux Chapieux.

Au col, il ne fait pas très chaud, aussi je ne m’y attarde pas et bascule dans le vallon de l’Alpe Supérieure de la Lée Blanche.


C'est un peu plus bas, à l’Alpe Inférieure de la Lée Blanche, que je fais étape au Rifugio Elisabetta Soldini (2.195 m), un refuge italien typique où là aussi, l’accueil sera agréable et les échanges mi-français, mi-italiens, avec les gardiens feront aussi partie du plaisir.


Magnifique situation que celle de ce refuge Elisabetta, dominé par l’Aiguille de Tré la Tête et vers le nord, en enfilade, l’arête sud de l’Aiguille Noire de Peuterey…

En soirée, après le départ des promeneurs du dimanche, alors qu’éclate un court orage, nous nous sommes retrouvés une bonne vingtaine de randonneurs dont plusieurs groupes de britanniques mais aussi, quelques compatriotes dont deux sympathiques provençaux.


Date 09/09/2012 Distance 16,3 km, temps 5 H 20 (plus inclus), difficulté :T2 D+ 985 m, D- 1.357 m

Carte IGN 3531 ET St-Gervais-les-Bains Massif du Mont Blanc

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article Précédent Accueil Article suivant


#tourdumontblanc, #refugeelisabetta #refugedubonhomme, #coldesfours #leschappieux, #coldelaseigne, #valveny