• Christian B.

Tour du Mont-Blanc ~ Du rifugio Bertone à La Fouly

Mis à jour : avr. 18


Après avoir fait la bise à Lorenzino, je quitte le chaleureux refuge Bertone pour une longue étape de montagne peu après trois lascars que je retrouverai au Rifugio Elena.

Le ciel commence à se charger de nuages, on sent que le temps est en train de changer (depuis plusieurs jours la météo annonce la pluie pour demain mercredi avec de la neige assez bas) et comme je tiens à passer le Grand Col Ferret avant le mauvais temps, j’ai intérêt à ne pas trop traîner.


C’est à nouveau un parcours en sentier balcon dominant le Val Ferret italien, sous le Mont de Saxe jusqu’à Armina (2.009 m) et au Rifugio Bonatti (2.025 m), bâtisse remarquablement restaurée, avec en face, le majestueux spectacle donné par les grands sommets, depuis les Grandes Jorasses (4.208 m) jusqu’au Mont-Blanc (4.810 m), en passant par les arêtes de Rochefort, la Dent du Géant, le Mont Blanc du Tacul et le Mont Maudit, des sommets de plus de 4.000 mètres que j’ai, pour la plupart gravis.



Je ne suis pas du genre « alpiniste contemplatif » mais le paysage est si grandiose que je multiplie les arrêts.


Après l’Arp Nouva Désot (1.776 m), il convient de redescendre dans le fond du Val Ferret italien avant de remonter au rifugio Elena (2.054 m).


Les topo-guides suggèrent de prendre la piste, plus régulière que le sentier qui y conduit et je suis le conseil me permettant d'arriver au refuge Elena peu avant midi alors que de gros nuages noirs commencent à s’accumuler vers l’est.


Il n’est pas possible de grignoter quelque chose au refuge avant un bon moment, aussi, nanti d’un seul Ice Tea, je fais l'impasse et j’attaque le sentier d’abord régulier, puis plus raide et en lacets qui mène au Grand Col Ferret (2.536 m).

Je ne marche pas à fond, pourtant je peine et j’ai le sentiment de ne pas aller bien vite jusqu’au moment où je réalise que la distance me séparant des trois lascars retrouvés au rifugio Elena et partis juste derrière moi s’agrandit constamment; les choses sont nettes au Grand Col Ferret où j’arrive 55 minutes après quitté le rifugio (les horaires annoncés sont 1 h 10 sur les panneaux, 1 h 40 sur le topoguide de la FFRP) !


Des groupes de randonneurs se sont abrités dans des creux car il souffle un vent de sud-ouest plutôt frisquet, aussi je ne m’attarde pas.


Plus bas, je ferai cependant une petite halte pique-nique, puis après la ferme d’alpage de La Peule (2.071 m), j’emprunte derrière un groupe un sentier horizontal, non décrit dans les topo-guides, qui mène au chalet de Plampro (1.925 m) puis descend sur La Léchère (1.610 m).

Le gite, une ancienne ferme d’alpage rénovée, est perché sur une butte où l'accueil est agréable et en soirée, alors que j’étais seul avec neuf britanniques, diner de qualité, ce qu’il faut pour récupérer. Merci aux deux charmantes hôtesses !


Date 11/09/2012 Distance 26,2 km, temps 7 H 40 (arrêts inclus), difficulté :T3 D+ 1.264 m, D- 1.535 m

Cartes IGN 3531 ET St-Gervais-les-Bains Massif du Mont Blanc et IGN 3630OT Chamonix Massif du Mont Blanc

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article Précédent Accueil Article suivant


#tourdumontblanc, #lalecheredessous #lafouly, #rifugiobonatti, #rifugioelena #grandcolferret, #valferret