• Christian B.

30ème Internationales Skibergsteigertreffen

Mis à jour : avr. 17


C’était en 1982. À l’initiative de Fritz Ganser, suisse habitant Milan, les sept clubs alpins de l’Arc Alpin avaient lancé l’idée d’une traversée des Alpes par équipes composées de quelques-uns de leurs meilleurs instructeurs de ski-alpinisme, ce qui n’avait jamais été fait auparavant [1].

Pendant deux mois, se relayant chaque semaine, des équipes composées d’allemands, autrichiens, français, italiens et suisses, soit 300 instructeurs de ski-alpinisme ou guides de montagne, ont laissé leur trace sur la neige partant de Nice et remontant les Alpes vers le nord alors que, dans le même temps, d’autres équipes se dirigeaient vers l’ouest depuis Trieste. La rencontre finale eut lieu au Gamsteg, au bord de la Reuss ( Col du Saint-Gothard ).

Pour ma part, avec d’autres VIP, j’ai eu la chance, avec mon ami Jean-Paul Zuanon, de participer à la finale du 19 au 23 mai, depuis Campo Blenio jusqu’au Gothard (donc dans le sens est → ouest) découvrant un secteur peu connu des Alpes Lépontines, faisant étape à la Capanna Bovarina, puis à Curaglia, à la Capanna Cadlimo, à la Vermigelhütte. Quel souvenir!

Pourtant à l’automne suivant, la décision a été prise de ne pas renouveler cette superbe aventure. À l’inverse des individuels qui peuvent modifier leur itinéraire en fonction des conditions ou attendre sagement la fin d’un épisode de mauvais temps, ici un planning rigoureux lié aux changements d’équipes, impose d’avancer coûte que coûte chaque jour conduisant à une prise de risques nettement plus élevée.

Nous n’avons pas eu d’accident au printemps 1982 (hormis une clavicule cassée consécutive à une chute dans une crevasse dans le massif de la Bernina) et pour nous, du comité organisateur, une nouvelle traversée des Alpes ne se passerait peut-être pas avec autant de chance. La Traversée 1982 restera donc unique dans son genre.

Mais l’Aventure avait été trop belle, les amitiés nées par delà les frontières méritaient de se poursuivre, aussi l’OeAV (le club alpin autrichien), lança-t-il une invitation aux participants à se retrouver au printemps 1983 dans son centre alpin de la Rudolfshütte pour une semaine de randonnée à skis dans les Hohe Tauern, la 1ère Semaine Internationale de Ski-Alpinisme était née.

L’année suivante, nous invitions nos amis au Centre Alpin du CAF à La Bérarde puis ce furent les suisses au Col de la Gemmi, les italiens à Chiareggio dans la Valmalenco, les allemands à Berchtesgaden, les italiens de langue allemande de l’AVS à Mals dans la Val Venosta; la boucle était bouclée et on a recommencé …

Cette année, ce sont nos amis allemands du DAV (Deutscher Alpenverein) qui nous proposent de découvrir la région de Gries im Sellrain dans le massif des Stubai Alpen au Tyrol du 17 au 23 Mars. Si Dame Météo indique que nous rejoindrons le Tyrol sous le soleil, apparemment la semaine sera plutôt neigeuse.

Bof ! Soyez tranquilles, je me rattraperai en buvant des choppes de bière avec mes amis allemands et autrichiens, mais sur ce point, ils sont imbattables !


[1] Les Alpes ont été traversées à skis en hiver par des individuels ou en petits groupes sur des parcours plus ou moins complets. On citera Léon Zwingelstein « le chemineau de la montagne » qui fit un parcours depuis Grenoble en aller/retour de 2.000 km commencé en Janvier 1933, l’autrichien Sepp Brunhuber qui démarra de Vienne le 28 décembre 1933 et termina son raid au sommet du Mont-Blanc. En 1956, c’est Walter Bonatti et trois complices qui firent l’intégrale de la chaîne alpine…


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#skibergsteigertreffen, #grandetraverséedesalpes