• Christian B.

GR34 Sur la Côte du Goëlo - J12 Hillion → Plérin

Mis à jour : avr. 20


En cette fin d’avril, avec ma complice habituelle, nous avons donc rejoint la capitale des Côtes d’Armor directement depuis les Alpes avec juste une étape au Grand Fougeray.

Arrivés à Saint-Brieuc dès le milieu de matinée, sous un ciel bien gris, nous avons fait halte en ville à l’Office du Tourisme pour récupérer une brochure avec les horaires des autocars avant de rejoindre l’aire de camping-cars de Plérin, banlieue de Saint-Brieuc, au bord du Légué.

Enfin, un peu avant 11 heures, nous avons regagné le centre-ville, mais cette fois à pied, en trois quart d’heure, pour prendre l’autobus qui nous a déposés à Hillion.


J01- Vendredi 26/04 ~ Hillion → Plérin

Départ 12 H 45, arrivée 16 H 30, temps couvert avec de grands carrés de ciel bleu, vent soutenu de nord-est plutôt frisquet.

Nous avons commencé par rejoindre la côte près de la Maison de la Baie, là où nous avions stoppé le parcours du GR l’an passé et où nous avons retrouvé là avec plaisir ce GR 34, dit « Sentier des Douaniers » ou encore « Sentier du Littoral » .


Après avoir quelque peu longé la côte de l'anse d'Yffiniac, il traverse ensuite les Salines de Pissoisson, zone humide d'intérêt international pour sa faune et sa flore.

Jusqu'au lieu dit Bout de Ville, c'est du plat sur le trottoir de la digue longeant la grève et le schorre (les prés salés en néerlandais).

Ensuite, il suit l'ancienne voie métrique de chemin de fer en pente douce et régulière dans le sous-bois bordant la côte.


Le chemin s'en écarte près de la grève des Courses, nom donné à cette grève parce que des courses de chevaux étaient pratiquées au début du XX° siècle en ce lieu qui en a gardé le nom. Depuis les années 1960, c'est une décharge qui a pris place.

Le sentier revient vers la grève et passe à la pointe de Gourien puis celle de Cesson où ont été bâties de petites constructions littorales à l'époque des premiers congés payés, empiétant parfois sur le domaine public maritime.

L'État souhaiterait nous dit-on en détruire certaines (comme les paillotes corses) au nom de la Loi Littoral mais les gardiens de l'histoire et des traditions se battent pour maintenir ces cabanons dont la vocation a cependant changé puisque certains semblent habités à l'année.


Après avoir contourné par le haut la pointe de Cesson, le sentier pénètre dans l'estuaire du Gouët puis descend sur les quais un peu avant la capitainerie du port.

Les installations portuaires sont traversées et nous continuons vers la ville de Saint Brieuc dont on aperçoit le pont surplombant la ville et la vallée.


Le pont tournant du port de Saint-Brieuc nous fait traverser vers l’autre rive où, continuant à longer la rivière nous avons rejoint notre halte du jour au Port du Légué.

Une petite journée de mise en train, le temps un peu couvert qui pouvait laisser craindre, ayant été finalement coopératif !


Date 26/04/2013, distance 15,4 km, temps 3 h 45 arrêts inclus, difficulté T1.

Carte IGN 0916 ET Erquy Le Val André Lamballe

Topo-guide FFRP N° 346 Côte de Granit Rose


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.


Article précédent Accueil Article Suivant

#cotedugoelo, #sentierdesdouaniers, #gr34 #bretagnenord, #hillion, #saintbrieuc, #legue