• Christian B.

Belle île d'Öland

Mis à jour : 27 déc 2019


L’île d’Öland est la seconde île de Suède par sa superficie, elle est longue de 140 kilomètres et large de 4 à 16 kilomètres. On l’atteint aisément depuis Kalmar par un gigantesque pont, long de presque 7 kilomètres enjambant le Kalmarsund, un bras de la Baltique.

Chaque jour d’été, des milliers d’automobilistes l’empruntent attirés par ses plages de sable blanc dans la partie nord de l’île, ses nombreux campings et son remarquable ensoleillement.

Öland est aussi renommée pour sa flore et sa faune exceptionnelles, ses 345 moulins à vent et ses sites historiques et archéologiques.

Le socle rocheux de l’île s’est constitué au cours de plus de 500 millions d’années et consiste, de bas en haut, en des couches de grès, puis de schiste et enfin de calcaire. Sur le Stora Alvaret, une steppe qui s’étend sur 40 kilomètres de long dans le sud de l’île, la pierre calcaire affleure à la surface ou est recouverte d’une très mince couche de terre.

Au nord, de petites falaises abruptes sont battues directement par la mer et forment du côté de Sandvik la seule côte rocheuse érodée.

La partie centrale, entre le Stora Alvaret et la ville de Borgholm, offre un décor très différent avec la plus vaste forêt de feuillus du sud de la Suède.

On y trouve de nombreux petits villages avec des maisons de bois, la plupart du temps peintes dans ce rouge propre aux pays du Nord, pittoresques à souhait.

Bref, vous l’aurez compris, Öland est un petit paradis qui mérite qu’on s’y attarde et qu’on y revienne ; en 2008, nous en avions fait le tour de l’île en cinq jours et, cette année, j’avais souhaité y revenir sur le chemin de retour – un peu détourné quand même – de Norvège. Une fois encore, nous avons goûté pendant trois belles journées au charme de l’île…

Écrit à öland, le 22/06/2013




Article précédent Accueil Article Suivant

#öland, #sandvi, #kbyxxelkrokk, #norraudde, #kårehamn