• Christian B.

La Ceinture de Feu du Pacifique #6 Le Prince William Sound

Mis à jour : avr. 21


Nous avons quitté la péninsule Kenaï sous un soleil resplendissant et après une longue journée de mer nous sommes entrés dans le Prince William Sound allant mouiller dans Fox Farm Bay devant Eldorado Island alors que la brume recouvrait tout le secteur.

Au fond du golfe d’Alaska, le Prince William Sound dessine un véritable dédale de canaux, de fjords majestueux et d’îles couvertes de forêts luxuriantes alors que les montagnes qui forment une vaste toile de fond – les monts Kenaï à l’ouest et les monts Chugach au nord et à l’est – arrêtent les masses nuageuses en provenance du Pacifique.

Aussi le Sound essuie-t-il d’importantes précipitations, en grande partie sous forme de neige alimentant ainsi une quarantaine de glaciers – la plus forte concentration de toute l’Alaska.

Lors du séisme du 27 mars 1964 – le Good Friday earthquake - que j’ai évoqué dans mon précédent article, le Sound essuya trois raz de marée successifs – la plus haute vague atteignant 32 mètres de hauteur à Whittier – les ports de Valdez et Whittier furent rayés de la carte (30 personnes furent tuées à Whittier), le village de Chenega fut détruit faisant disparaître le tiers de ses habitants…

Les amoureux de la nature sont nombreux à venir goûter la sauvage beauté du Sound. La petite cité de Cordova (moins de 2.500 habitants) à l’embouchure de la Copper River et ses glaciers figurent parmi les sites les plus visités de la « Grande Terre ». Il suffit de traverser le Sound en ferry pour apercevoir des ours sur l’estuaire des rivières ou des chèvres des Rocheuses en équilibre sur un rocher.

Des marsouins de Dall ont joué dans notre sillage, nous avons vu des loutres à plusieurs reprises et nous avons croisé quelques orques…

Nous avons même aperçu une ourse Kermode et son petit ! Quant aux saumons, ils pullulent dans ces eaux au grand bonheur des pécheurs du bord !

Cette nature vraiment idyllique a été durement touchée par la marée noire liée au naufrage du pétrolier Exxon Valdez en mars 1989 sur des récifs au large de Bligh Island. Le capitaine était ivre parait-il et parti se coucher laissant la responsabilité du navire à un lieutenant non qualifié pour cet exercice ! Ce fut une catastrophe écologique sans précédent – 41 millions de litres de pétrole brut furent déversés dans le Sound, 1.600 kilomètres de côtes furent souillées.

Des dizaines de milliers de bénévoles et des moyens considérables ont été mobilisés (1.400 navires, 85 hélicoptères et 11.000 personnes) pour sauver oiseaux et mammifères marins, ou nettoyer le littoral plage après plage…

Nous ne sommes pas allés à Valdez, terminal pétrolier et point d’arrivée de l’oléoduc Transalaska qui amène le pétrole brut depuis les champs pétrolifères de Prudhoe Bay au nord de l’Alaska, mais nous avons fait une - courte - escale à Whittier.

Cette petite cité a connu son essor lors de la seconde guerre mondiale quand l’armée américaine décida d’utiliser son port en eau libre pour y construire une base avec un dépôt secret de carburant. Lors de la guerre froide, elle y éleva deux tours en béton pour héberger le personnel de la base.

Aujourd’hui la base est désaffectée et la population (quelques 300 personnes) réside dans l’une des tours vivotant de la pèche et du tourisme. Whittier est sur le podium des plus horribles cités au monde de par sa laideur !

Nous avons rendu visite au glacier Columbia, le plus grand des glaciers qui s’épanchent dans le Sound. Il dégringole du mont Whiterspoon (3.626 m) jusqu’au Sound en 70 kilomètres …

Sa progression est très rapide – 6 mètres par jour – et son front, large de 6,4 kilomètres et haut de 50 à 80 mètres, déverse quotidiennement des millions de tonnes de glace dans la mer rendant la navigation des tankers pour le moins délicate dans le Sound.

Il aurait fallu rester plus longtemps pour découvrir toutes les richesses paysagères mais aussi faunistiques du Sound, mais après une semaine de vagabondage, nous avons regagné Seward et, de là, cette fois en minibus Anchorage…

Aloha !


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Montage audiovisuel de 12,34 minutes en cliquant sur l'image ci-dessous

Article précédent Accueil Article Suivant

#whittier, #glaciercolumbia, #exxonvaldez #princewilliamsound, #alaska, #pacifique