• Christian B.

Sur le Camino Francés #1 León

Mis à jour : avr. 21


C'est sous un ciel radieux que j'ai quitté l'albergue de Villadangos del Paramo pour gagner dans la fraîcheur du matin la ville de León. Longue, longue est l'entrée de la ville avec la traversée d'une grande zone commerciale dénuée du moindre intérêt, aussi est-ce sans hésitation que j'ai sauté dans un autobus à La Virgen del Camino pour rejoindre le centre historique, visiter quelques richesses artistiques, faire quelques emplettes et visiter une nouvelle fois la splendide cathédrale gothique.

Vivante et attractive, cette petite ville de León avec ses 160.000 habitants, a su conserver la richesse de son passé. Une grande partie du vieux centre – le casco viejo – très bien restauré, ne se visite qu’à pied. Des constructions historiques ont été converties en appartements, tandis que bars et restaurants jalonnent le quartier du Barrio Húmido, la ville moderne s’étendant vers l’ouest et le long des rives du Bernesga.

L’imposante cathédrale San Salvador a été fondée par Alfonso IX et construite entre le milieu du 13° siècle et la fin du 14° siècle. Cet édifice gothique compte plus d’une centaine de vitraux recouvrant près de 1.800 m². Les hautes voûtes de la nef sont d’une pureté éblouissante. Le chœur de style Renaissance avec ses quatre bas-reliefs en albâtre est remarquable. Dans les nombreuses chapelles jouxtant le déambulatoire on trouve de nombreux tombeaux gothiques.

On pénètre dans le cloître par une porte plateresque qui sert également d’entrée au musée.

La Basilica San Isidoro jouxte les remparts romains au nord de la vieille ville, son style est moins harmonieux que celui de la cathédrale, mais elle renferme le Panteón de los Reyes (panthéon des rois) et un petit musée.


Aujourd'hui c'est Jueves Santo (Jeudi Saint), les magasins sont presque tous fermés et tout le monde se retrouve dans les rues sous le soleil généreux, les terrasses des bistrots sont prises d'assaut par des gens endimanchés lorsqu'ils n'assistent pas aux processions de la Semana Santa.

Chaque jour, comme dans la plupart des villes espagnoles, du matin à l'aube jusqu'à la nuit avancée, sont organisées par des cofradia (confrérie religieuse) des processions à travers la ville avec des pasos (chars représentant des scènes de la Passion) portés par des pénitents en grande tenue. Chaque pasos est accompagné par une banda (fanfare) jouant une musique funèbre de circonstance et donc emprunte d'une grande monotonie pour bien marquer la tristesse des participants. Autorités religieuses, civiles et même militaires sont présentes...

Me dirigeant en fin de matinée vers la cathédrale, j'ai croisé la procession organisée par la Cofradia del Santo Cristo de la Bienaventuranza (!), une confrérie regroupant 920 membres dont 96 composent la banda. Au moins une demie douzaine de très beaux pasos dont l'un celui de la Virgen de la Pasión est porté - on m'a dit que le paso était de 200 kg - par une quarantaine de femmes revêtues bien sûr de leur habit de pénitente.

Les accompagnantes sont en habit de grand deuil...

Le point d'orgue de la Semana Santa est Viernes Santo (Vendredi Saint) lors de la procession qui regroupent cofradias et leurs pasos. Ce sera demain mais j'aurai quitté la ville...

En arrivant dans cette superbe ville de León, j'en ai terminé avec la Via de la Plata. En fait, depuis León, la via de la de la Plata repart plein nord pour rejoindre Gijón, mais a ma connaissance, l'itinéraire est rarement parcouru. Demain, en quittant la ville, il ne me restera plus qu'à mettre le cap à l'est pour rentrer chez moi ... en faisant encore quelques détours !

Carte avec le parcours ospital de orbigo → villadangos del paramo - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format, celles encadrées en jaune sont de mon parcours en 2008, celles encadrées en rouge de ce printemps 2015.



Article précédent Accueil Article Suivant

#castillayleón, #ospitaldeorbigo #villadangosdelparamo, #león #caminodesantiago, #semanasanta #pasos, #cofradia