• Christian B.

Un sentier balcon de Chandolin à Zinal

Mis à jour : avr. 21


Ah ! Ce val d’Anniviers entouré d’une pléiade de sommets de plus de 4.000 mètres qui font pâlir d’envie plus d’un montagnard !


Cinq d’entre eux forme une couronne autour de Zinal et mon carnet de course en a noté trois : le splendide Obergabelhorn (4.063 m) et le non moins splendide Zinalrothorn (4.221 m), deux sommets enchaînés avec quelques autres moins élevés lors d’une traversée de deux jours avec l’ami Yves, guide de montagne de son état, il y a une trentaine d'années ...

Le mauvais temps nous a empêchés de poursuivre le troisième jour avec la traversée du Weisshorn (4.506 m), assurément l’une des plus belles montagnes de la terre.

C’est encore le mauvais temps qui a empêché, il y a une quinzaine d'années, mon carnet de course de s’enrichir à l’occasion d’une course à la Dent Blanche (4.357 m) proposée par l’ami Alfredo, guide de montagne au Tessin. Je suis monté au sommet du débonnaire Bisshorn (4.153 m) à plusieurs reprises par deux fois à skis, mais aussi en été. L’une des lectrices de ce billet doit s’en souvenir ?

En ce début d'automne, en parcourant la littérature alpine, disons les topoguides, j’avais découvert la description d’une balade reliant Saint-Luc à Zinal dans le val d’Anniviers, une longue randonnée annoncée avec 6 heures de marche hors arrêts.


Et il m'est venu à l'idée pourquoi ne pas allonger la randonnée en rejoignant Zinal depuis Chandolin, ce qui ajoute une bonne heure au parcours ?


Chandolin - Zinal, c’était donc l’occasion d’un splendide parcours en balcon, dans ce cadre somptueux, avec des paysages changeants, des bosquets clairsemés, quelques beaux arbres colorés en cette belle journée d'automne, des alpages désertés à cette époque de l’année ; mais aussi dans les versants nord une neige déjà bien présente rendant la progression un peu pénible la neige s’étant transformée en glace après le passage de quelques randonneurs passés par là les jours précédents. Ma cliente attitrée n'a guère aimé !


Dans ce contexte, au niveau de l'Hôtel Weisshorn, j'ai préféré suivre le sentier inférieur qui passe par l'Alpe Nava plutôt que le sentier supérieur s'insérant dans des pentes raides et fortement enneigées.


Une longue randonnée, très variée mais exigeant une certaine endurance avec un parcours d'une vingtaine de kilomètres et un dénivelé de 700 mètres à une altitude moyenne de 2.000 à 2.500 mètres.


En milieu d’après-midi, le ciel a commencé à se couvrir nous masquant progressivement les hauts sommets. Qu’importe, la journée avait été si belle …

Le retour à Chandolin s'est fait en utilisant les cars postaux de Zinal à Vissoie puis de Vissoie à Chandolin. Quelle belle invention que ces cars postaux qui permettent de réaliser de belles traversées du bout d’une vallée à l’autre bout ou même de changer de vallée !

Nous étions fourbus mais nous pouvions nous dire « Quelle journée ! ».

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article Suivant

#valais, #anniviers, #chandolin, #zinal, #dentblanche #obergabelhorn, #zinalrothornn, #weisshorn #bisshorn, #cervin