• Christian B.

Tour de l’Aubrac #1 D’Aumont-Aubrac à Prinsuéjols

Mis à jour : avr. 21


L'Aubrac est un lieu de vastes solitudes, un plateau usé par l'érosion, qui a laissé de lents moutonnements, défrichés jadis par les moines. Il se recouvre au printemps d'un dense tapis d'une herbe riche et grasse, piqueté de millions de fleurs.

Rarement je pense au Cézallier, à l'Aubrac, sans que s'ébauche en moi un mouvement très singulier qui donne corps à mon souvenir : sur ces hauts plateaux déployés où la pesanteur semble se réduire comme sur une mer de la lune, un vertige horizontal se déclenche en moi qui, ..., m'incite à y courir, à y rouler, à perte de vue, à perdre haleine.

Julien Gracq, Carnets du Grand Chemin, José Corti Éditeur, 1992.

De mes trois passages précédents en Aubrac, j'étais revenu tellement enchanté par les paysages rencontrés sublimés par le soleil et par l'accueil des habitants, qu’avec Pierre, mon complice de toujours, ai-je choisis en cette fin d’été 2015 d’en faire le tour.

Les étapes seront courtes, beaucoup plus courtes que ce que j’ai l’habitude de faire car le plan de marche a été élaboré pour permettre à l'épouse de Pierre de nous accompagner mais un contretemps l'en empêchera et cependant je n'ai rien modifié au découpage de notre parcours.

J01- Jeudi 10 septembre ~ Aumont-Aubrac → Prinséjuols

Nous avons rejoint en milieu de journée Aumont-Aubrac, notre point de départ, et une fois encore, je me retrouve à la Ferme du Barry, un gîte qui voit passer bien du monde car Aumont-Aubrac est une étape du GR65, le chemin de Saint Jacques, qui du Puy en Velay mène à Saint Jacques de Compostelle.

Au dîner Vincent, le propriétaire du gîte, a fait son habituel numéro avec son aligot. La pièce est la même que lors de mon passage début juin, mais il brode en ajoutant ou supprimant toujours un peu au scénario. Ah il faut voir l’acteur dans l’exercice bien rodé …

Compte tenu de la faible longueur de l'étape – 14,5 kilomètres ! - nous traînons d'abord au petit déjeuner, puis avant de quitter le gîte en discutant avec son chaleureux propriétaire et un sympathique groupe de randonneurs que nous retrouverons d'ailleurs à plusieurs reprises et ce n’est que peu avant 9 heures que nous nous mettons en route.

La sortie du village est commune avec le GR65 chemin de Saint Jacques mais aussitôt après être passés sous la voie ferrée, les « compostelles » tournent à gauche alors que nous poursuivons tout droit ; toutefois, nous recouperons leur itinéraire plus loin.

La quasi totalité de l'étape se fait en suivant des pistes en terre d'abord en traversant des sapinières. Plus loin, ce sont les paysages si typiques de l'Aubrac : immenses prairies bordées de murettes de pierres sèches, prairies où paissent d'aimables bovins alors qu'on chemine entre 1.100 et 1.200 mètres d'altitude.

Nous avançons tout en cherchant à perdre du temps pour ne pas arriver avant midi à l'étape !

Nous ferons d'ailleurs une longue halte de plus de vingt minutes aux deux tiers du parcours avant de gagner Prinsuéjols, un petit village perdu au milieu de l'Aubrac et loin de tout.

Arrivés au Relais de Prinséjuols, voisin du gîte municipal, nous commençons par prendre part à la discussion de quelques consommateurs installés au bar avec les deux propriétaires. Amusant...

La petite omelette commandée pour notre repas de mi-journée sera en fait constituée d'une gigantesque omelette avec du lard, d'un tout aussi colossal plat de frites et d'une non moins colossale salade composée ! Le repas du soir sera ... gastronomique en compagnie du petit groupe de randonneurs rencontré à Aumont !

Carte avec le parcours Aumont-Aubrac → Prinsuéjols - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article Suivant

#aubrac, #aumontaubrac, #prinsuéjols #fermedubarry, #laisdeprinsuéjols