• Christian B.

Les gravures rupestres d'Alta

Mis à jour : nov. 1


Bâti à la sortie d’Alta sur la route d’Oslo et dans le cadre somptueux de l’Altafjord, le musée d’Alta évoque la vie quotidienne des Sames à travers le temps (belle exposition de bijoux sculptés dans l’os des bois de renne).

On y trouve aussi différentes facettes de l’histoire locale avec notamment une évocation du conflit qui opposa le gouvernement norvégien aux Sames à la fin des années 1970 sur un projet de centrale électrique dans le canyon d’Alta, mais c’est avant tout pour les gravures rupestres qu’on vient ici.

Découverte en 1973, la zone de fouilles est la plus vaste de l’Europe du Nord et bien sûr, elle a été classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Sur des dalles qui ont été polies ou rayées par les glaciers, on trouve plus de 3.000 gravures rupestres qui étonnent. Plusieurs sont soulignées à la peinture rouge pour être mieux distinguées, mais beaucoup d’autres restent encore enfouies tant le site est vaste.

La plupart représentent des scènes de la vie primitive : embarcations ressemblant à des drakkars, scènes de pèche ou de chasse ; les animaux sont nombreux surtout des rennes et des ours (symboles de fertilité).

On pense que ces gravures datent entre 2.500 et 6.000 ans avant J.C. Nous avons pu les admirer en suivant un parcours balisé qui emprunte des pontons en bois pour ne pas dégrader le site.

Le parcours proposé s’étend sur 5 kilomètres et demande bien deux heures pour admirer de telles merveilles.

C’est fascinant de penser que des hommes et des femmes, issus d’un peuple de chasseurs et de pécheurs dont on ne sait absolument rien, vécurent ici il y a si longtemps.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le montage audiovisuel (4,03 minutes) ci-dessous.


Article précédent Accueil Article Suivant

#norvège, #finnmark, #laponie, #same, #alta #gravuresrupestres, #renne, #altamuseum

57 vues2 commentaires