• Christian B.

Trois balades de fin d’automne #2 Le Grand Jouéret

Mis à jour : avr. 21


Le Grand Jouéret (809 m) est un dôme herbeux à 1.400 mètres au nord du Mont Saint-Michel. Les deux sommets sont les derniers soubresauts du massif des Bauges ; ils dominent la combe de Chambéry offrant de beaux points de vue.

Depuis mon appartement, j’aperçois ce Grand Jouéret tous les jours quand les nuages ne l’enrobent pas. Il domine la ville et il me nargue, oui il me nargue ! Aussi en ce dimanche de début décembre où la météo annonçait du beau temps – elle a d’ailleurs été un peu optimiste – j’ai décidé de lui régler son compte à ce Grand Jouéret !

Pas besoin d’utiliser un véhicule pour rejoindre un point de départ, je pars à pied de chez moi empruntant l’un des divers sentiers qui grimpe en lacets vers le Mont Saint-Michel à travers les massifs de buis.

Plutôt que d’emprunter le sentier qui passe par la gorge de Camelot – itinéraire classique du versant Ouest - j’ai fait le choix de monter directement vers le col du Jouéret en empruntant un sentier bien raide qui passe en-dessous de la grotte des Fées.

Le sentier continue ensuite par une longue traversée ascendante jusqu’au Rocher Rousset puis passe dans le versant Sud du Mont Saint-Michel, lequel s’atteint ensuite en un peu moins d’une demie heure.

Les ruines que l’on trouve un peu en contrebas sont celles de l’ancienne chapelle romane du Mont Saint Michel, dont on ne connaît pas l’origine. Cette chapelle fut relativement grande (15 m x 5,40 m), avec fenêtres et clocher. On peut tout de même remarquer une orientation Nord-Sud peu habituelle.

À partir de 1457 son mauvais état a été constaté, puis la nef s’effondra. La chapelle romane s’écroula complètement en 1918. Pour la remplacer une nouvelle chapelle a été construite un peu plus haut dès 1879 sur un plan octogonal. Elle a été restaurée en 1981.

Après une courte pause, petit coup d’œil sur l’agglomération chambérienne en contrebas puis retour sur mes pas suivant un sentier qui traverse le versant est de Mont Saint-Michel tout en dominant le hameau de Montmerlet.

Un parcours facile plus ou moins horizontal et en forêt m’amené sous le Grand Jouéret.

Cette motte castrale fut probablement, entre le 9° et le 10° siècle, le premier site d’un habitat permanent à Curienne, petit village en contrebas dans le versant Est donc opposé à celui qui regarde Chambéry.

Le sommet, de forme elliptique, qui mesure 16 mètres sur 32 mètres, devait être enfermé dans une palissade de bois. Du côté Sud, un petit tertre sur lequel devait s’élever un donjon de bois dominant la vallée, était utilisé pour le guet et pour le logement du Seigneur. À sa base une autre palissade de bois en défendait l’accès. D’autres constructions de bois complétaient l’installation sur le petit plateau du côté Sud. Le site fut assez vite délaissé au profit de l’emplacement actuel du village où se trouve l’eau.


Après une pause pique-nique au soleil d’automne, j’ai entrepris ma descente empruntant sentiers et pistes qui amènent d’abord un peu au-dessus de Barby puis ramenant à Challes-les-Eaux.

Une belle journée d’automne !


Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#grandjouéret, #challesleseaux, #barby #curienne, #bauges, #savoie, #montsaintmichel #mottecastrale