• Christian B.

Les Exumas Cays

Mis à jour : janv 2


Situé au milieu des Bahamas et à 65 kilomètres au sud de Nassau, l'archipel des Exumas forme un chapelet de 365 îles et îlots, étroites et, pour la plupart, désertiques et inhabitées, se déployant de manière quasi rectiligne sur 230 kilomètres de longueur.

Le simple vol de Nassau à George Town (pour qui voyage en avion) est à lui seul un vrai spectacle.

C'est un éden de nature encore vierge, aux paysages de douces collines et de plages de sable blanc, mouchetées d'ancrages secrets, de baies ciselées et même, mais rarement, de petits ports accueillants. On ne s'étonnera pas si elles ont servi à plusieurs reprises de lieu de tournage, notamment pour deux films de la saga James Bond.

Les deux îles principales, Great Exuma et Little Exuma sont reliées par un pont et elles concentrent la majeure partie (8.000 habitants) de la population et des infrastructures touristiques. Les îles vivent aujourd'hui de la culture, de la pêche et du tourisme. Quelques petits hameaux fermiers développent également la culture des ananas, des tomates, des goyaves, des mangues et des avocats qui sont exportés vers les îles voisines.

Au nord de Great Exuma et de Little Exuma, préservées des touristes, dans les Exumas Cays, quelques îles ont été vendues (hélas ! mais il faut bien que l'état boucle son budget) à de riches particuliers pour quelques millions de dollars, mais hormis quelques hameaux, ces îles dans leur plus grand nombre, restent inhabitées et fort heureusement, la plupart des îles sont protégées par un parc national, l’Exurma Cays Land and Sea Park.

Côté terre, des oiseaux rares, des reptiles tropicaux, des iguanes (ils atteignent aisément le mètre cinquante !), des espèces de fleurs extraordinaires...

Côté mer spectaculaires récifs coralliens, jardins de corail, grottes et cavernes, trous bleus, paradis des armateurs de plongée en bouteille ou simplement équipés d'un masque et d'un tuba (pas pour les trous bleus il va sans dire). Le commandant Cousteau a souvent filmé les récifs de la zone.

Les scientifiques viennent nombreux pour y étudier les plus vieilles formations coralliennes du monde, les coraux stromatolites de Stocking Island en face de George Town dont l'origine remonte à 3,5 millions d'années, pour en déterminer la composition (ils sont formés d'amas de minuscules bactéries qui ont emprisonnées le sable pour en faire de minces couches de calcaire).

La couleur de l'eau va du bleu roi au vert émeraude en passant par le bleu turquoise et le bleu céladon, elle varie ainsi selon l'état du fond (sable ou herbeux, rocheux avec des « patates » de corail, elle varie également avec la profondeur de l'eau mais aussi avec la présence ou non de nuages et de l'inclinaison des rayons du soleil. Avec une température de 25 à 27°, s'y baigner est un pur bonheur.

Les mouillages sont innombrables, au cœur de petites criques bien abritées, face à d'admirables plages de sable blanc ou encore au milieu de passages étroits entre plusieurs îles... Si dans certains d’entre eux voiliers, catamarans et gros motorboats s’agglutinent, beaucoup restent fort heureusement solitaires !

À raison d'une découverte par jour de ces cays, de ces îlots et bancs de sable fin, voilà assurément de quoi occuper une bonne année ! Pour moi, les quatre grandes semaines passées à naviguer du nord au sud des Exumas Cays avant de poursuivre vers Long Island resteront comme un avant-goût du paradis.

Article précédent Accueil Article Suivant


#bahamas, #exumas, #nassau, #georgetowng