• Christian B.

La Rota Vicentina ~ J03 De Cercal do Alentejo à Porto Covo

Mis à jour : avr. 22


Vendredi 15 avril. Départ 8 h 45, arrivée 13 h 30, température 18° montant ensuite à 24°, 17,5 km, D+ 224 m D- 224 m, difficulté T2, itinéraire très bien balisé... Ciel plutôt couvert lorsque nous nous mettons en route, très vite le soleil revient, mais vent est très soutenu du sud. La pluie très forte arrivera après notre arrivée au gîte !


Nous quittons Cercal do Alentejo et le chemin historique pour rejoindre la côte et suivre le « Trilho dos Pescadores » (le fameux Trail des Pécheurs) alors que le ciel est bien gris, mais le soleil percera et notre parcours se fera agréablement.


La première partie de la randonnée s'est faite dans des collines couvertes de forêts d'eucalyptus, puis de chênes-liège.


Toutefois, la pluie des derniers jours a rendu les pistes en terre plutôt grasses avec par moments de belles mares d'eau boueuse à contourner autant que faire se peut.



Passée la moitié du parcours, nous avons quitté la forêt pour déboucher sur la plaine côtière où l'itinéraire utilise des pistes sableuses, nous fait traverser un petit hameau doté d'un joli moulin à vent alors que les fleurs des lupins envahissent les prairies alentours.



Nous sommes arrivés à la côte devant le Forte do Pessegueiro, nous n'y avons fait qu'une courte halte, outre que le ciel commençait à se couvrir, un vent glacial soufflait.

Mais quel joli paysage avec une côte découpée par des falaises dominant la mer d'une bonne quarantaine de mètres.

Face au fort, à 250 mètres de la côte, l'île éponyme de Pessegueiro a été occupée par les carthaginois lors de le deuxième guerre punique (218-202 avant J.C.), puis les romains y installèrent une usine de salaison de poissons. En témoigne la découverte récente de vestige de réservoirs de sel.


Au milieu du XVIII° siècle des pirates venus d'Afrique du Nord, débarquèrent sur l'île et trouvèrent une petite chapelle dédiée à la Vierge Marie qu'entretenait un ermite. Après s'être débarrassé de l'ermite, ils pillèrent le chapelle, l’incendièrent et jetèrent une statue de la Vierge dans les flammes. Un peu plus tard, les villageois de Porto Corvo se rendirent sur l'île pour enterrer l'ermite et retrouvèrent la statue parmi les cendres, miraculeusement épargnée des flammes. Ils décidèrent alors de reconstruire une nouvelle chapelle nommée Nossa Senhora Queimada (Notre Dame brûlée) pour accueillir la statue. Une belle légende j'imagine.

Nous repasserons par ici demain aussi, pour ne pas parcourir par deux fois le même sentier, les créateurs de ce Trail des Pécheurs nous ont fait emprunté une petite route goudronnée sur 1.500 mètres avant de suivre des pistes sableuses se rapprochant progressivement de la côte après nous avoir fait traverser un petit hameau doté d'un joli moulin à vent.

Premières gouttes de pluie alors que nous entrions dans le village de Porto Covo, notre étape du jour. La pluie se transformera en un vrai déluge deux minutes après l'arrivée au gîte !

Carte avec le parcours Cercal do Alentejo → Porto Covo - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article Suivant

#portugal, #alentejo, #traildespécheurs #cercaldoalentejo, #portocovo #trilhodospescadores