• Christian B.

Une journée solitaire à Brame Farine

Mis à jour : avr. 22


Bramefarine est en fait une colline bordière, l'un des derniers soubresauts du massif de Belledonne dominant la plaine alluviale du Grésivaudan. Elle culmine à 1.210 mètres d'altitude et elle offre, grâce à une végétation forestière plutôt clairsemée, de très beaux panoramas.

Le toponyme de Bramefarine (ou Brame Farine), attesté dès l'an 1260 (brama farina) viendrait de crier famine mais peut être aussi de brama ferina qui signifie cris sauvages.

J'avais en tête d'aller parcourir la crête de Bramefarine depuis un certain temps et ma visite dans les coteaux à son pied, sur son versant nord-ouest réalisée, il y a un bon mois, en avait ravivé plus encore le désir.

J'ai donc laissé mon véhicule sur le parking du cimetière de Saint Pierre d'Allevard (513 m), traversé le village puis j'ai attaqué la raide grimpée vers le hameau de La Tour (844 m).

J'avais lu dans le récit donné par l'un de ses connaisseurs, que les sentiers pour parvenir à la longue crête de Bramefarine étaient raides ! Ils le sont ! Et ils le sont d'autant plus qu'ici c'est « dret dans l'pentu » !


Une heure et demie plus tard, j'ai atteint la table d'orientation implantée (1.195 m) par le Touring Club de France, il y a donc longtemps. La vue sur la chaîne de Belledonne sous le soleil est superbe, mais côté Chartreuse, la végétation a gagné la partie...


J'ai continué ma randonnée solitaire vers le chalet de Bramefarine (1.190 m) 1.800 mètres plus loin.

Après le chalet, plutôt que d'entreprendre la descente bien balisée, j'ai poussé jusqu'au col du Goulet (1.167 m) d'où j'ai basculé dans la descente.


Le sentier relevé sur la carte, dans une forêt pas trop dense en pente raide bien sûr, se transforme très rapidement en une vague trace, si vague que je me suis demandé s'il ne valait mieux pas remonter, mais j'ai trouvé plus bas la piste que je visais, elle aussi bien envahie par la végétation...

Ensuite, longue et belle descente vers le hameau du Crozet (880 m).

Il m'a fallu ensuite remonter quelque peu jusqu'aux chalets de Bagin (988 m) où j'ai fait une courte mais agréable pause assis sur la margelle d'un bassin.


Enfin descente des plus raides encore pour rejoindre Saint-Pierre d'Allevard.

Une belle journée en moyenne montagne...

Temps 4 h 25 arrêts inclus, distance 12,5 km, D+/- 777 m, balisage en jaune peu présent

Carte IGN 3433OT Allevard

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article Suivant

#savoie, #combedesavoie, #allevard #saintpierredallevard, #bramefarine, #grésivaudan