• Christian B.

Taormina

Mis à jour : nov. 1


Le ciel était encore couvert au réveil mais avec un peu de soleil. Nous sommes partis de Syracuse en empruntant des petites routes vers Taormina alors que l'Etna apparaissait enneigé, une vision trop courte.

Peu de sites en Méditerranée sont aussi enchanteurs que Taormina, petite cité perchée à 204 mètres d'altitude sur un plateau qui tombe à pic vers la mer.

Nous avons laissé mon camping-car à Giardini-Naxos et un bus nous a conduits depuis la côte à la ville perchée où nous avons trouvé une foule compacte de touristes, d'autant plus impressionnante qu'elle venait de « s'enrichir » des passagers d'un énorme paquebot de croisière, que nous pouvions apercevoir mouillé au large.

Le Corso Umberto I est l'artère principale, bordée de boutiques où l'on peut trouver toutes les marques italiennes de vêtements de luxe et d'accessoires ainsi que des objets souvent fort laids que se disputent pourtant les touristes.

Quelques petites églises rococo comme la Chiesa Santo Giuseppe ...

Le Duomo dédié à San Nicola di Bari, est un édifice assez sombre avec un mélange de styles qui vont du gothique au rococo. Les puissantes colonnes de granit qui divisent les trois nefs proviendraient du théâtre grec.

Sur la place du Duomo, une fontaine baroque, dont le sommet est décoré d'un centaure à tête d'ange... mélange de styles typiquement sicilien...

Un petit musée religieux se tient dans un ancien palais renaissance : il contient en particulier des ex-votos naïfs relatant des miracles extraordinaires, attribué à un saint vénéré.

Enfin le théâtre antique ! On distingue bien les parties grecques et romaines de cet ensemble saisissant tout d'abord par sa situation, comme suspendu au-dessus de la mer, qui sert de mur de résonance naturel.

Mais les romains qui firent preuve, hélas, d’un manque total de raffinement tout au long de leur domination, ont démoli la scène pour aménager une arène pour des combats de gladiateurs : on a ainsi remplacé la subtilité du théâtre grec par des combats violents : signe des temps ???

Nous avons fui la foule et sommes redescendus vers Giardini Naxos. Le lendemain nous sommes repassés sur le continent et avons poursuivi notre voyage, en Calabre puis le long de l'Adriatique...


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article Suivant

#sicile, #taormina, #giardininaxo, #scorsoumbertoI #chiesasantogiuseppe #duomosannicoladibari, #théâtreantique