• Christian B.

Une traversée des crêtes du Platary

Mis à jour : janv 2


On associe habituellement le village de Chichilianne dans l'Isère à sa montagne de légende, le Mont Aiguille.

Et puisque ce n’est pas au pied des sommets qu’on les voit le mieux, les crêtes du Platary (1.586 m) permettent la contemplation du monolithe, et plus largement du Trièves, tout au long d'un cheminement où le recul est idéal.

L'habitude des randonneurs ici veut qu'ils partent du col du Prayet (1.197 m) ce qui permet une montée aisée de 400 mètres de dénivelé, mais il nous est apparu plus ambitieux à la complice dauphinoise de cette bambée et à moi, de partir de Chichilianne (978 m).

Du village, on est vite au pied de la face du Platary, une montagne recouverte de forêts et le sentier faiblement balisé (jaune) grimpe allègrement vers la crête. Décidément, ces jours je suis abonné aux pentes raides et ici, nos mollets ont pu mesuré la raideur du sentier !

Vers 1.200 mètres, le dit sentier disparaît laissant place à une vague trace que confirme par endroits quelques cairns, puis quittant la forêt on s'élève au mieux dans une raide pente herbeuse où toute trace a complètement disparu.

Nous avons atteint la crête un peu au sud du Charbonnier (1.520 m). Matérialisé par un cairn, il marque l'extrémité nord de la crête qui rejoint le Platary deux bons kilomètres plus au sud.

Nous avons suivi les crêtes vers le sud en restant au maximum sur leur fil afin de profiter durant toute cette traversée du double panorama qu’offre chacun des versants de la crête.

À gauche, la plaine du Trièves s'étend de l'imposant Obiou jusqu’aux contreforts des Écrins ; à droite, le Mont Aiguille et les magnifiques falaises qui bordent la Réserve Naturelle des Hauts Plateaux du Vercors.

En cours de route, on arrive de manière inattendue sur une curiosité géologique que préserve secrètement la crête : un grand trou transperce la petite barre rocheuse sommitale formant une curieuse lucarne.

Après une pause au sommet sous le soleil, nous avons superbement ignoré le sentier qui redescend directement sur Chichilianne pour rejoindre le col du Prayet.

Et nous sommes revenus au village quatre kilomètres plus loin par un aimable sentier ombragé.

Distance 10,8 km, temps 4 h 45 arrêts inclus, distance 10,8 km, D+/- 730m, balisage en jaune peu présent au début, puis absent jusqu'au sommet du Platary où on le retrouve. Carte IGN 3237 OT Glandasse - Col de la Croix Haute

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]



Article précédent Accueil Article Suivant

#isère, #chichilianne, #montaiguille #platary, #trièves, #colduprayet