• Christian B.

Dans les pas de Fernando Pessoa

Mis à jour : avr. 22


Pour ce nouveau séjour à Lisbonne - mon cinquième - j'avais bien l'intention de compléter ma connaissance de cette ville si accueillante mais aussi revoir quelques-uns de ses monuments.

J'avais relevé dans un ancien Lonely Planet consacré à Lisbonne, que l'office du tourisme distribuait une brochure intitulée Lisboa City Walks qui comporte la carte et la description de cinq promenades à pied à la découverte de la ville (Belém - Alfama -Bairro Alto et Cais do Sodré - Baica et Chiado - Estrela) et le bouquin ajoutait à la liste quelques autres de son crû dont un circuit intitulé « Sur les pas de Fernando Pessoa », bon prétexte pour découvrir (ou redécouvrir) à pied quelques aspects de la cité.

Fernando Pessoa écrivain, critique, polémiste et poète, est né le 13 juin 1888 à Lisbonne, ville où il mourut des suites de son alcoolisme le 30 novembre 1935. Théoricien de la littérature engagée dans une époque troublée par la guerre et les dictatures, inventeur inspiré du sensationnisme, ses vers mystiques et sa prose poétique ont été les principaux agents de la naissance du modernisme au Portugal.

Son apport à la langue portugaise a été comparé au cours de l'hommage national officiel qui lui a été rendu le jour anniversaire de sa naissance, en 1988, à celui de Luís de Camões. Son nom reste étroitement lié à Lisbonne.

Après être passé à l'office du tourisme Praça Do Comércio, pour récupérer un plan plus détaillé que celui de notre bouquin, nous avons rejoint l'Elevador de Santa Justa, un moyen original pour s'élever au-dessus de la Baixa, un immense ascenseur en fer forgé conçu par un disciple de Gustave Eiffel.


Il permet de rejoindre le quartier du Chiado, une trentaine de mètres plus haut, d'où la vue sur Lisbonne est superbe.

La promenade proposée commence dans l'un des repaires du poète, le café A Brasileira, Rua Garret dans ce Chiado.

Nous avons pu admirer la statue en bronze de l'homme installé à l'une des tables de la terrasse.

Puis nous avons traversé la place pour pénétrer dans la Basilica da Nossa Senhora dos Mártires construite au XVIII° siècle en mémoire des soldats tués lors de la conquête de la ville aux dépens des Maures. Pessoa y fut baptisé.

Nous avons suivi vers le sud la Rua Serpa Pinto jusqu'au Largo de São Carlos « le village où je suis né » disait Pessoa. Sa maison natale fait face au Teatro Nacional de São Carlos.

De retour dans la Rua Garret, nous sommes entrés dans la livraria Bertrand, elle serait la plus ancienne librairie au monde (1732) encore en activité. Nous y avons trouvé quelques livres de Pessoa en français pour compléter nos connaissances sur l'auteur.

De là, nous avons rejoint la Rua Nova de Almada, dans le quartier de la Baixa qui inspira beaucoup l'écrivain. Employé de bureau il rédigeait de la correspondance commerciale en anglais pour diverses sociétés de la Rua Aurea et de la Rua da Prata. Il consacrait son temps également à l'écriture de poèmes, d'essais et d'autres textes.


Nous sommes alors revenus à la Praça do Comércio pour rejoindre le Martinho da Arcada, le célèbre café où il avait ses habitudes. Les murs sont décorés parait-il de photos de l'artiste et la table où il écrivit son œuvre la plus connue Mensagem est toujours là, mais le café était fermé à notre passage.

En fin de matinée, nous avons été déjeuner au Mercado da Ribeira, non pas dans la partie où désormais les touristes s'agglutinent pour s'empiffrer de quelques plats internationaux mais dans un petit bistrot face aux bancs des marchands de légumes, fréquenté par les employés de bureau et ouvriers du secteur.

Puis, nous avons utilisé le tram de la ligne 28 qui nous mené devant la Basilica da Estrela, impressionnante avec sa vaste coupole et ses clochers. Elle affiche un extérieur néo-classique et un intérieur baroque, froid.

Nous ne nous y sommes donc pas attardés mais, traversant le Jardim da Estrela, nous avons été visiter la Casa Museu Fernando Pessoa.

Le poète a vécu dans une trentaine d'endroits différents, mais cette maison est celle dans laquelle il a passé les quinze dernières années de sa vie. Elle est désormais consacrée à la vie et à l'œuvre de l'artiste. Sur les pas de Fernando Pessoa, oui, c'était un bon prétexte à une balade curieuse dans Lisbonne...

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article Suivant

#lisbonne, #pessoa, #levadordesantajusta, #chiado #cafeabrasileira, #ruagarret, #largodesãocarlos #cafematinhodaarcada, #museupessoa