• Christian B.

Le Bonnet Rouge

Mis à jour : oct. 31


Le Buëch, massif calcaire à mi-chemin entre les Alpes et la Provence, situé au sud-ouest du département des Hautes Alpes, est « coincé » entre le Ventoux, le Vercors, le Dévoluy et le val du Durance. Traversé par la rivière du même nom, le Buëch est constitué de petits pays : les Baronnies, le Haut-Buëch, le Laragnais, la Méouge, le Serrois...

Creusé par de nombreuses vallées enchevêtrées, surmonté de falaises blanches et dominées de crêtes lumineuses, nues et balayées par la bise, le pays est une terre de contrastes : climats montagnard et méditerranéen se côtoient, aux forêts de sapins du Bôchaine succèdent les vergers du Laragnais parfumés des senteurs de lavande.

Ce pays offre un extraordinaire terrain de jeu pour la randonnée, le VTT, l'escalade ou encore le vol libre...

J'y ai fait quelques forts jolis vols en parapente il y a une vingtaine d'années notamment depuis la Montagne de Chabres, la crête de la Longeanne ou le Serre de Beaumont, mais je n'avais pas encore eu l'occasion d'explorer ce pays du Buëch à pied alors que le randonneur n'a que l'embarras du choix tellement l'offre est importante.

Et puisque le beau temps était annoncé, je suis allé à la découverte d'un joli sommet du Serrois, le Bonnet Rouge (1.645 m) qui domine le petit village de L'Épine, une randonnée très variée se terminant sur une longue crête dégagée de la forêt et où, au printemps, la flore abondante est un enchantement.

En matière de montagne, l'axiome veut qu'on monte par des pentes raides et que la descente se fasse par des pentes plus douces, et c'est de cette manière que nous avons organisé notre balade.

Après un petit échauffement qui nous a fait traverser le petit village de L'Épine (824 m) puis le hameau de La Villette, c'est une rude montée durant une heure à travers les genêts avant que le sentier ne devienne plus convivial nous permettant dans l'ombre bienvenue de la forêt de rejoindre le col des Près (1.500 m).

De là, le sentier rejoint par son versant nord le Collet de Champlat (1.592 m) qui sépare la Crête de la Bouisse (1.634 m) du Bonnet Rouge.

On atteint aisément le sommet en contournant quelques rochers où j'ai débusqué un magnifique chamois caché quelques mètres en contrebas.

Alors que nous faisions une longue halte au sommet pour savourer le paysage superbe sur 360°, ce sont des vautours fauves qui sont venus nous saluer...

Le retour nous a fait passer par le Col des Trousses (1.262 m) une longue descente où l'ombre a été appréciée lors de cette première journée de forte chaleur.

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#hautesalpes, #buech, #laragnemontéglin #montagnedechabres, #lépine, #bonnetrouge

81 vues2 commentaires