• Christian B.

Dans le val de Réchy

Mis à jour : janv 2


Discret, subtil, charmeur, le val de Réchy dans le Valais conserve une surprenante sauvagerie loin des remontées mécaniques.

Le val de Réchy n'a donc ni remontées mécaniques, ni routes, ni villages, on y accède à pied ! Par opposition, une vue moins réjouissante s'offre au visiteur en apercevant de l'autre côté de la vallée du Rhône les profondes cicatrices laissées par les pistes de ski à Crans-Montana !

Le val de Réchy dépourvu de structure hormis quelques chalets d'alpage recèle des richesses naturelles extraordinaires. La Rèche, rivière ou plutôt torrent, trouve son origine dans les sommets enneigés du fond du vallon, parcoure ensuite quelques lacs de montagne, traverse les pelouses alpines de la plaine alluviale de l'Ar du Tsan et se jette en une impressionnante cascade à travers des bois de résineux où l'arolle prédomine.

Le paysage sauvage et varié est classé depuis 1998, la plaine alluviale étant d'importance nationale pour la Suisse. Des vallons aussi bien préservés sont rares dans les Alpes !

Il est conseillé d’emprunter à Vercorin la télécabine jusqu’au Crêt-du-Midi (2.331 m) ce que nous avons donc fait avec la première benne de 9 heures nous épargnant la montée de près de 1.000 mètres de dénivelé - la journée était suffisamment longue pour ne pas en rajouter - pour rejoindre ensuite l’Ar du Tsan (2.200 m) en suivant un chemin forestier descendant en balcon au-dessus du vallon pendant environ 1 heure 30 malgré un ciel nuageux.

Ici, nombreux sont les randonneurs qui gagnent l'autre versant pour redescendre dans la vallée.

Mais pour notre part, nous avons continué jusqu'au magnifique lac du Louché (2.567 m) que nous avons atteint un peu moins de deux heures plus tard.

Le retour s'est fait en suivant le sentier qui passe par la Gouille de Potoc (2.468 m).

Ensuite, pour regagner Vercorin, c'est un sentier escarpé et difficile, longeant la cascade qui nous a menés au refuge du bisse au Plan de la Lé (1.657 m) où la bière fraîche a été appréciée.

Il ne nous restait plus qu’à suivre le courant du bisse pour revenir à Vercorin.

Une longue mais si belle journée !

Distance 20,1 km, temps 7 h 42 arrêts inclus Difficulté : T3, D+ 496 m D- 1456 m

Carte TopoRando 1/25000 Val d'Anniviers Sierre- Vercorin

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


Article précédent Accueil Article Suivant

#valais, #valderéchy, #vercorin, #larêche #ardutsan, #télécabineducrêtdumidi #lacdelouché