• Christian B.

Bibracte

Mis à jour : avr. 23


Le Mont Beuvray qui culmine à 821 mètres abrite les vestiges d'une ville gauloise du Ier siècle avant J.C. Son nom Bibracte est connu par les écrits de Jules César qui y séjourna à plusieurs reprises durant la guerre des Gaules.


De tout temps, le Mont Beuvray a fait l’objet d’une fréquentation humaine importante. Il faut pourtant attendre la fin du II° siècle avant J.-C. pour que les Éduens, peuple gaulois, décident d’y implanter leur capitale et de créer de toutes pièces une véritable ville, Bibracte.

Enclose par un mur d’enceinte, elle a abrité à son apogée une population que l‘on estime entre 5.000 et 20.000 habitants.

Vercingétorix y fut proclamé chef de la coalition gauloise en 52 avant J.-C. et Jules César y acheva la rédaction de ses Commentaires sur la Guerre des Gaules.


Un demi-siècle après la conquête romaine, sous l'empereur Auguste, Bibracte fut progressivement abandonnée lorsque les Éduens fondèrent une nouvelle capitale, Augustodunum (Autun).



Le site fut redécouvert par un érudit autunois, Jacques-Gabriel Bullot qui consacra trente ans de sa vie proposant dès 1865 de placer la Bibracte de César sur le Mont-Beuvray allant à l'opposé de l'opinion générale de l'époque.

Les fouilles révèlent, année après année, ses fortifications, des portes monumentales, des bâtiments publics, une avenue centrale qui traverse différents quartiers… Centre économique, politique et religieux, Bibracte « raconte » en détail la vie des Gaulois aux II° et Ier siècles avant J.-C.



Aujourd’hui, Bibracte est un site de référence pour l’étude de la civilisation celtique, on y accède par divers sentiers bien aménagés dans la forêt et du sommet du Mont Beuvray.

Lorsque le temps est beau - ce qui n'était pas le cas lors de notre passage en automne - on peut apercevoir le Mont-Blanc.

Pour la petite histoire, K-Way et sac sur le dos, baskets aux pieds, ambiance colonie de vacances plus que salle des Quatre-Colonnes de l’Assemblée nationale pour un rendez-vous politique, le lundi de Pentecôte 2016, Arnaud Montebourg et ses amis ont fait l’ascension du Mont Beuvray. Dans un discours, l'homme politique déclara qu'il était prêt à prendre ses responsabilités ! Certainement, un émule de Vercingétorix qui avait pris quelques responsabilités qui l'ont conduit là où on sait !


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant


#montbeuvray, #bibracte, #autun, #julescésar #vercingétorix