• Christian B.

Andermatt

Mis à jour : avr. 23


On s'échappe de la vallée de Conches en suivant la route du col de la Furka alors que celle du col du Grimsel grimpe vers le nord depuis Gletsch.

C'est une route large avec quelques virages en épingle à cheveux, mais avec un paysage somptueux et, en enfilade, quelques-uns des sommets de plus de 4.000 mètres de l'Oberland Bernois.

Le Finsteraarhorn (4.274 m), le plus haut et assurément le plus beau, me nargue, il n'est pas dans mon carnet de course contrairement à son voisin le Gross Grünhorn (4.044 m), ça fait tache dans ma carrière alpine !

Passé le col de la Furka, c'est une route tracée dans des pentes raides, une descente rapide, toute en virages. La chaussée est étroite et par endroits croiser un autre véhicule demande du chauffeur une bonne anticipation...

La vallée d’Ursern, au pied du col du Gothard, fait partie des hautes vallées les plus impressionnantes de Suisse. Andermatt (1.444 m) gros bourg du canton d'Uri, s'y trouve à la jonction des routes du col du Gothard, de celui de l'Oberalp et de celui de la Furka.


La rue longue et étroite traversant ce gros bourg, avec son « binario » typiquement italien (chemin de roulement en dalles de granit sur deux pistes) et bordée d'auberges, a conservé toute l'ambiance d'autrefois.


La région séduit par sa diversité culturelle et par son histoire bien documentée. On en trouve des traces dans l’architecture, au musée de la vallée ou dans les fameuses gorges de la Schöllenen qui abritent le Pont du Diable construit pour permettre aux personnes de passer du nord vers le sud avant de traverser le col du Saint-Gothard.

Selon la légende, c'est le Diable en personne qui proposa son aide demandant en échange un sacrifice, l'âme de la première personne qui franchirait le pont. Les roublards habitants d'Uri firent traverser un bouc et le Diable a trouvé avec eux plus malin que lui.

La Suisse est le château d’eau de l’Europe et on le constate dans la région d’Andermatt : le Rhin, la Reuss, le Rhône et le Tessin prennent leur source dans le massif du Saint-Gothard et distribuent une bonne partie des eaux alpines aux quatre points cardinaux.

Le paysage contrasté aux innombrables lacs de montagne, aux petits glaciers, aux vallées latérales impressionnantes et aux divers cols, ne demande qu’à être découvert et en 2012, nous n'y avons pas manqué, ce sera l'objet de mon prochain billet.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant


#uriandermatt, #saintgothard, #schöllenen #valdeconches #grimselpass #furkapass

111 vues3 commentaires