• Christian B.

Le Pays Ladin

Mis à jour : avr. 23


On quitte Bolzano et la vallée de l'Adige par les gorges de l'Eggentalerbach pour rejoindre le Val di Fassa. Au Karerpass (le Passo di Costalunga - 1.745 m), on entre dans le pays Ladin. Ici on parle ladin, l'une des langues les plus rares d'Europe, dans laquelle s'expriment environ 30.000 personnes.

Malgré les innombrables brassages de populations dans toute la région du Haut Adige au cours des siècles, à l'abri dans leurs vallées alpines, les ladins ont su conserver et entretenir des rituels civils et religieux, des croyances et des traditions.

Le domaine linguistique du ladin est partagé par quatre régions administratives, et les vallées alpines expliquent son morcellement. Il est parlé :

  • dans la province autonome de Bolzano (en ladin Bulsan, en allemand Bozen).

  • dans la province autonome de Trente (en italien Trento, en ladin Trënt, en allemand Trient).

  • en Vénétie dans la province de Belluno.

  • et encore dans le Frioul-Vénétie julienne où il est cependant en voie de disparition.

Les Ladins appartiennent donc aux minorités linguistiques reconnues par l'Union Européenne et jouissent des dispositions de protection de ces minorités notamment celles prévues par la charte de 1992, en ce qui concerne l'emploi de leur langue dans les écoles, les administrations, la justice et les médias.

Au niveau de sa pratique, par exemple dans la station alpine renommée de Cortina d'Ampezzo, 40 % de la population parle ladin.

Et pour garantir une distribution équilibrée des emplois dans l'administration publique, il y a même un système appelé proportionnalité ethnique. Lors du recensement décennal de la population, chaque citoyen doit déclarer son appartenance à un groupe linguistique : italien, allemand ou ladin. Étonnant, non ?


Le long des routes, la signalisation est presque entièrement bilingue ou parfois trilingue malgré la volonté du gouvernement provincial de Bolzano de privilégier la version allemande dans ce qu'elle gère directement.


Au museo ladin di Faschia (musée ladin de Vigo di Fassa), un voyage est proposé au visiteur à travers l'histoire et les coutumes de ce peuple ladin si peu italien.


Ici sont conservées des collections ethnographiques, résultat de vingt ans de recherches, qui racontent le processus de formation d'un peuple à travers le témoignage de sa culture matérielle et spirituelle, de ses origines jusqu'à aujourd'hui.

La visite est passionnante !


Le jour suivant alors que nous nous dirigions vers le Passo Sella, pour prendre le départ d'un trek de quatre jours dans le massif du Catinaccio, nous avons trouvé Canazei en fête.


Comme tous les ans la Gran Festa da d'Ista marque la fin de la saison estivale avec quatre jours de joie, de plaisirs, de musique, de danse et de folklore.


En attendant notre autocar, nous avons rencontré parmi les nombreux touristes, des habitants en costumes traditionnels - qui s'apparentent d'ailleurs aux vêtements du Tyrol voisin - venus célébrer la fin de l'été.


Le point culminant du festival avait lieu ce dimanche avec une grand messe en plein air suivie d'un grand défilé dans les rues de Canazei avec des bandes musicales et des groupes folkloriques venus des quatre vallées ladines du Val di Fassa, du Val Badia, du Val Gardena et de Livinallongo. Petit regret de n'y avoir pas assisté, notre car quittant les lieux avant la représentation !


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant

#altoadige, #valdifassa, #vigodifassa #ladin, #bolzano, #granfestadadista