• Christian B.

La Traversée du Catinaccio J2 De la Plattkofelhütte à la Schlernhaus

Mis à jour : avr. 23


Nous quittons l'agréable rifugio Sasso Piatto alors que le soleil, jusque là masqué par le sommet du Plattkofel, arrivant, la température (2°) commence à remonter.


Le sentier qui part vers l'ouest est bien marqué, il suit la crête d'une série de bosses bien marquées, ou coupe un peu en-dessous dans les pentes, un bel alpage où paissent quelques vaches grises.

Face à nous, faisant en quelle que sorte fond d'écran, les impressionnantes parois quasi verticales du Molignon di Dentro (2.852 m) masquent le plus haut sommet du massif le Kesselkogel (Catinaccio d'Antermoia - 3.004 m).


De bosses en bosses, mais en perdant lentement un peu d'altitude (-100 mètres), nous arrivons après une heure et demie de marche au croisement de la piste empierrée qui arrive du Val Gardena et sert au propriétaire de la Tierser Alp Hütte (en italien rifugio Alpe di Tires - 2.440 m) à approvisionner son refuge.


La piste que nous suivons pour y parvenir est d'une raideur impressionnante, mais parvenu à la selle où Max Aichner, un guide de montagne, a réalisé il y a 50 ans son rêve de construire « son » refuge, on ne peut qu'admirer le cadre dans lequel il est implanté, situé au pied des Dente di Terra Rossa et face aux impressionnants sommets satellites du Catinaccio d'Antermoia.

On pourrait faire étape ici - ce que font d'ailleurs la plupart des randonneurs - puisque demain nous y reviendrons, mais ce serait manquer la visite au superbe altiplano qu'est l'Alpe di Siusi, aussi nous continuons.



Le sentier traverse l'alpage de Tires en descendant d'une centaine de mètres et continue pour se faufiler dans une gorge assez impressionnante dans un parcours chaotique et plus qu'aérien pour contourner les splendides parois verticales des Dente di Terra Rossa (Grosser Rosszahn - 2.653 m) avant de remonter de 200 mètres et atteindre un joli point de vue sur tout le secteur, une grande heure après être passé au refuge Alpe di Tires.


Il nous reste à rejoindre la Schlernhaus (en italien rifugio Bolzano - 2.457 m) en traversant le Parco Naturale Sciliar - Catinaccio par l'Alpe di Siusi durant ¾ d'heure.

Le refuge est implanté une centaine de mètres sous le sommet du Monte Pez (2.450 m).


On ne pouvait pas ne pas aller au sommet du Monte Pez, il jouit d'un large paysage avec des vues spectaculaires sur l’Adamello, l'Ortles, les glaciers de l'Ötztal et du Stubai dans le lointain Tyrol autrichien et, plus encore sur la dentelle incroyablement découpée et proche, des tours et sommets du massif du Catinaccio où nous serons demain.

Revenus au refuge ma spina journalière et un plat du jour nous réconforteront dans la superbe salle à manger du refuge.


Lundi 12 septembre ~ Plattkofelhütte → Schlernhaus : Distance 12 km, départ 7 h 50, arrivée 12 h 10, D+ 660 m, D- 499 m, difficulté T2, itinéraire bien balisé.

Beau temps devenant un peu orageux vers 13 heures avec quelques gouttes.

Cartes Tabacco N° 06 Val di fassa e Dolomiti Fassane et N° 029 Schlern - Rosengarten - Sciliar - Catinaccio - Latemar
Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic] et pour la promenade de santé au Monte Pez - fichier GPS [clic] .


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article suivant


#dolomites, #plattkofelhutte, #catinacciodantermoia #tierseralphutte, #dentediterrarossa #alpedisiusi, #schlernhaus, #montepez #parconaturalesciliar, #catinaccio