• Christian B.

Castiglione Olona

Mis à jour : nov. 12


Rejoindre Castiglione Olona depuis Bosisio Parini aura été une formalité puisque nous avons emprunté toute une série de petites routes quasiment désertes en ce dimanche matin.

Le centre historique de cette ancienne place forte se situe - un peu bizarrement - à l'écart et en contrebas de la route principale qui va de Milan à une petite cinquantaine de kilomètres au sud à Varèse onze kilomètres plus au nord.

Se faufiler dans des rues plus qu'étroites interpelle le chauffeur mais finalement nous sommes arrivés sur l'harmonieuse place principale, ancienne demeure du cardinal Branda Castiglioni, éminent diplomate qui fit de la ville son fief à la manière des grands de la Renaissance.

L'Office du Tourisme y a installé ses bureaux et ils sont ouverts en ce dimanche matin. Une gentille demoiselle nous a donnés toutes les informations désirées.

En face, courte visite à la Chiesa del SS Corpo di Cristo dite aussi Chiesa di Vila (15° siècle) dont l'architecture s'inspire de Brunelleschi. De chaque côté du portail deux gigantesque bas-reliefs Saint Christophe et Saint Antoine.

Remontant la rue vers le sommet de la colline, nous avons atteint la collégiale.

Cette Collegiata della Beata Vergine del Rosario e dei SS. Lorenzo e Stefano (ouf, je reprends mon souffle !), œuvre du cardinal Branda Castiglioni, est érigée en briques, dans un style gotico-tardif, c'est un bel exemple d'architecture lombarde.

Sa façade est divisée en trois par des contreforts encadrée au sommet par des arcs trilobés caractéristiques en brique. Dans la partie centrale ouvre le portail d'entrée ornée de colonnes torsadées et surmonté d'une lunette sculptée et datée 1428, avec des images de la Vierge Marie avec l'enfant, le cardinal Branda Castiglioni, S. Ambrogio, S. Clemente, S. Lorenzo et S. Stefano.

Dans le chœur, trois cycles de fresques ont été réalisés au 15° siècle par Masolino da Panicale, ils décorent la voûte de l'abside de l'église et sont consacrées à la vie de la Vierge Marie.

On doit d'autres fresques avec des épisodes de la vie de S. Lorenzo et S. Stefano à Paolo Schiavo et Lorenzo di Pietro dit il Vecchietta, tous inspirés par la peinture florentine.

Il est interdit de photographier, je n'avais pas vu l'interdiction et je n'y pensais même pas. Je me suis fait fermement rappeler à l'ordre mais j'avais quasiment terminé mes prises de vue !

Dans le jardin, l'ancien baptistère est à l'origine la chapelle privée du cardinal. L'intérieur est richement décoré d'un admirable cycle de fresques (vie de saint Jean Baptiste) réalisé par Masolino. Ici la visite se fait par groupes de cinq ou six personnes sous la surveillance d'un gardien. Là je n'ai évidemment pas osé photographier !

Nous sommes revenus ensuite vers notre véhicule en empruntant escaliers et petites rues étroites.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant

#castiglioneolona, #cardinalbrandacastiglioni #collegiatadellabeataverginedelrosario #chiesadivila