• Christian B.

Atlantic Odissey ~ Dans les alizés du Sud-Est

Mis à jour : avr. 13


Samedi 5 avril (J28) en direction de l’Ascension

Réveil à 7 heures 30, avec un ciel toujours aussi bleu, une mer aussi calme et un alizé soufflant faiblement. Une belle journée s’annonce alors que Morten indique qu'il organise une loterie.

À 10 heures, nous étions conviés à la seconde partie de « Global Circulation, Winds and Currents ». J’ai pu apporter une précision, c’est vraiment exceptionnel que je puisse intervenir dans ces conférences, sur la durée que met une particule d’eau à faire le grand tour au sein du Gulf Stream, 10.000 ans. Je l’avais lu dans un article technique du journal La Repubblicca un jour que je rentrais d’Italie en avion pour mon job et je l’ai relu dans le bouquin d’Eric Orsenna Vie et Mort du Gulf Stream.

Un peu avant que ne commence la séance, j’ai piqué une crise de jalousie. J’étais derrière Don qui recopiait quelques photos qu’il a prises pour Michael, des photos remarquables tant par leur qualité que par le thème. Ainsi, il a pris hier matin, pendant le Dolphin Tour une superbe photo - objet de ma jalousie - d’un dauphin sautant en l’air avec notre zodiac juste derrière ! Bob me dit qu’il serait professionnel de la photo, c’est bien possible, je l’ai vu donner des conseils pour le recadrage à Albert qui n’est pourtant pas un débutant en la matière.

Après la séance, je suis monté au sixième pont, le dernier le sundeck où comme le dit le nom on peut bronzer, mais où on peut aussi trouver de l’ombre et j’y ai passé une grande heure à regarder cette mer toujours recommencée, à somnoler ou rêvasser ...

En regardant les passagers qui me rejoignent, à cette occasion j’ai constaté que la plupart d'entre eux descendaient les escaliers extérieurs, certes assez raides du Prof. Molchanov, dos au vide et donc en marche arrière. Autre constatation amusante, nombre de britanniques mettent des chaussettes alors que la chaleur prédispose les pieds nus dans des tongues. Mon ami Bob pousse même la chose à être en short, chaussettes sombres et chaussures. Je n’ai quand même pas vu des chaussettes longues dans les chaussures !


Juste avant le repas, je me suis inscrit pour une visite de la salle des machines et, par ailleurs, je me suis fendu de 4 $ pour la loterie que Morton a lancée. Visite donc à 14 heures en compagnie de huit autres visiteurs.

Quelques explications et un tour dans la machinerie impressionnante. Un peu avant 16 heures, Morton nous a conviés à une photo de groupe au sundeck, suivie d’une dégustation de glace. Bigre, à cette latitude, elles fondent rudement vite.

Le topo de jour à 16 heures 30, était « Sperm Whale » ( cachalot ), sujet traité par Troels et très pointu car il portait principalement sur la propagation des ondes d’écholocation ( il a travaillé sur ce sujet au sein d’une équipe de chercheurs ). Ces ondes se propagent sur 1.000 kilomètres à une vitesse de 1.500 m/s dans l’eau, à une vitesse de 350 m/s dans l’air. Petit aparté également sur les raies mantas dont du sundeck on a pu apercevoir quelques exemplaires.

Le briefing du jour était relatif aux opérations de débarquement à Ascension Island puis les trois lots de la loterie ont été présentés, le tirage aura lieu demain. En fait, il était possible d’acheter plusieurs billets et certains ne s’en sont pas privés pour augmenter leurs chances. Pour ma part, comme je ne gagne jamais rien …

Morten a aussi indiqué comment il sera possible de se procurer le DVD de photos qu’il est en train de réaliser avec les meilleures photos qu’on lui a remis. Est-ce qu’on y verra des photos de Don ?

Après le dîner, deux très courts films sur Ascension.


Dimanche 6 avril (J29) en direction de l’Ascension

C’est à nouveau un beau dimanche à la campagne, no sorry, à la mer, qui s’annonce. Ciel bleu avec de rares nuages, mer belle …

Après le petit déjeuner, au bar, mise à jour de nos adresses e-mail sur l’ordinateur de Morten. Je profite alors de la présence de Don pour lui montrer mon oiseau posé sur la tête du barreur lors de ma transat 2005. Pour lui, c’est un labbe.

Puis Albert nous présente un « Ascension Ecology » qui traite surtout des oiseaux endémiques ( une espèce encore présente, deux autres éteintes ) et surtout les migrateurs qui font étape à Ascension Island. Belles photos.

J’ai passé une bonne heure à bronzer sur le pont avant pont avec même des incursions au sundeck vers 15 heures. Annoncé le matin par radio intérieure, le Prof. Molchanov commence à décrire un grand cercle d’une bonne douzaine de nautiques de diamètre sinon plus, autour d’une subduction ( volcan sous-marin ).

Les fonds remontant donc, ce pourrait être favorable à une rencontre avec des mammifères et effectivement, après une bonne heure de route à petite vitesse, nous rencontrons et restons à vue d’un cachalot pendant ¾ d’heure autour de 16 heures 30.

Du coup le topo d’Albert sur les oiseaux du large passe à la trappe. Inutile de dire que les photographes se sont régalés. Pour ma part, j’étais monté avec Pentax et caméscope Panasonic une première fois en début de rotation puis et devant l’insuccès d'une quelconque apparition, n'y croyant plus j’avais redescendu le matériel à ma cabine. Pas de photos donc, mais mon ami espagnol David Fernandez Perez va me passer quelques-unes de ses réussites avec son super zoom.

Le capitaine Evgueny Baturkin a manœuvré son bateau pour suivre les déplacements du cétacé comme si c’était une petite barque de pêche. Morten l’a remercié en notre nom via la radio intérieure et nous l’avons applaudi après que le cachalot ait sondé pour la seconde fois. Sourire de bonheur du cher homme.

Au briefing de 18 heures Morten donne des précisions sur la journée de demain et convie en fin de journée vers 17 heures ceux qui débarqueront ici – ils sont 18 – à un debriefing. Ensuite, il procède au tirage de la loterie. Le gagnant du gros lot, un très gros bouquin sur la vie sauvage en Antarctique est Don. Je ne sais pas si ce n’est pas lui qui en a le moins besoin, ou au contraire le plus besoin. Il a été applaudi comme il se doit, comme les autres gagnants.

Quant au dîner, c’est un lunch proposé sur la plage arrière du bateau, à la lueur des projecteurs, mais sous un ciel étoilé. Bob me montre la Southern Cross (la Croix du Sud), on voit également très bien depuis une semaine le Bouclier d’Orion. Ah ! Ces ciels des tropiques, quel bonheur à les retrouver …


Écrit en mer le 6 avril 2008


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant


#sainthelena, #atlantiquesud, #ascensionisland #alizesdusudest, #professormolchanov, #cachalot