• Christian B.

Terres Australes ~ Îles Kerguelen #2 Le Bras Jules Laboureur

Mis à jour : il y a 8 heures


Dimanche 4 avril

La mer est calme, le vent est tombé depuis hier et la température est plus douce. Le ciel est partiellement couvert et il le restera toute la journée mais le soleil prédomine.

Pascal vient nous chercher avec l’hélicoptère pour nous transférer au Bras Jules Laboureur au fond du Golfe du Morbihan. Après quinze minutes de vol, nous apercevons la cabane, posée là, au bord l’eau. Avant même de réaliser où nous sommes, nous descendons et l’hélicoptère repart…

Soudain tout est calme, sans bruit …. On entend uniquement les goélands dominicains dont on suppose qu’ils expriment leur étonnement de voir de nouveaux visiteurs.

La mer est basse, nous en profitons pour ramasser quelques moules pendant que Luc fait l’inventaire de ce qui nous a été fourni pour les repas puis nous nous installons pour le pique-nique dans la cabane où l'autre groupe a passé la nuit. Détail amusant, une plaque rappelle qu'un mariage a été célébré ici par le chef de base qui a rang de maire. Les mariés étaient-ils des touristes en escale ou plus vraisemblablement deux hivernants, on n'en saura pas plus.

Après le repas, nous partons en balade sur les crêtes.

Nous allons de point de vue en point de vue avec des aperçus sur l’île de la Baleine, les îles du Golfe, la Grande Terre et le Mont Ross, le fond du Bras Jules Laboureur, etc.

Des paysages splendides et une ambiance inoubliable ! Le vent se lève et il est temps de rentrer.

La journée sur le site aura été plus courte que la précédente, car ce soir nous rentrons dormir à bord. Demain, le bateau doit partir dès le lever du jour pour Port Jeanne d’Arc (PJDA en langage taafien), il n’est donc pas possible de passer une seconde nuit en cabane…

Mais cela ne nous a pas empêché pas de profiter de notre journée avant l’arrivée de la pluie et le retour en hélicoptère. De retour à bord du Marion Dufresne, c’est l’effervescence. Chacun échange sur les deux jours que nous venons de passer. Les découvertes, les animaux, les paysages, l’ambiance, beauté unique, magique, splendide, sont les mots qui reviennent le plus…

Il y aura peu de monde au film ce soir…

Écrit devant Port-aux-Français (Kerguelen) le 4 avril 2010


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#taaf, #ipev, #mariondufresne, #oceanindien #kerguelen, #brasjuleslaboureur #goelanddominicain