• Christian B.

Terres Australes ~ Îles Kerguelen #4 Port-aux-Français

Mis à jour : avr. 14


Mardi 6 avril

Aujourd'hui, le programme concocté par nos guides Sandra et Luc est une visite de la base de Port aux Français qu'on atteint en quelques minutes d'hélico.


Visite de quelques bâtiments administratifs, de plusieurs laboratoires, de la chapelle...

Passage à l’agence postale pour les tampons sur des cartes postales, à la coop pour quelques achats dont un tee-shirt des TAAF…

On notera avec amusement la banderole revendicative apposée sur le bâtiment de la Vie Com « Pour votre santé, 5 fruits et légumes frais par jour ». Apparemment, les fruits et légumes ont commencé à manquer ces derniers jours ...

Ensuite pour certains, c'est la visite de la station du CNES à trois kilomètres, ils y vont en voiture sur LA route de Kerguelen (baptisée route 66, pourquoi ce terme US ? Nationale 7 aurait été plus hexagonal…). Un technicien très pointu, les a accueillis, mais pas de photo, c'est interdit… Il leur a expliqué les suivis satellites, l’intérêt stratégique de Kerguelen, mais à l’évidence il n'aurait pas tout dit. Logique !

Pour moi et quelques autres, nous accompagnons Luc notre guide qui va nous quitter ici pour hiverner. Comme ce n'est pas son premier hivernage et encore moins son premier passage à PAF, il se retrouve en pays de connaissance et ce sont les marins de la centrale électrique qui vont l'accueillir et l'héberger dans leur « bungalow ». Un petit apéro sera partagé en attendant l'heure du repas.

À Midi repas pris à la Vie Com, une grande salle où on se retrouve nombreux (plus de 100 personnes) et toujours de bons repas, servis à table s'il vous plait !

En milieu de journée, visite de la station Météo France. On participe au lâcher quotidien d’un ballon sonde emportant une petite nacelle bourré des détecteurs électroniques. On le suit sur un écran d’ordi. Vitesse ascensionnelle de 300 m/mn, la température passe au-dessous de moins 50° à 10.000 mètres d'altitude...

Pression, humidité relative, trajectoire. Certains ballons montent à plus de 20.000 mètres avant d’éclater. On assiste à la construction des prévisions pour le lendemain.

Une grosse dépression est annoncée venant de l'ouest mais quand elle arrivera aux Kerguelen, nous serons plus au nord voguant vers l'île d'Amsterdam… Donc pas de tempête en vue à la grande déception de l'un de nos compagnons qui aurait voulu voir une mer énorme mais pour le moment le vent forcit et un grain nous tombe dessus alors que nous sommes revenus à bord du Marion...

Les opérations de chargement des matériels et bagages de ceux qui ont passé quelques mois en mission ici, se terminent, opérations rendues difficiles par le vent qui soulève une mer clapoteuse en diable où nous avons admiré la maîtrise des marins chargés de la barge.

En fin de journée à 19 heures, le Marion Dufresne appareille pour Saint-Paul avec 106 passagers à bord. Bye, bye Ker !

Écrit devant Port-aux-Français (Kerguelen) le 6 avril 2010


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le court montage audiovisuel ( 7,21 minutes ) ci-dessous, en grand écran de préférence.


Je vous invite à regarder ce film de Jacques Ledoux ( 13,16 minutes ) ci-dessous, en grand écran de préférence film réalisé durant notre séjour.

Article précédent Accueil Article Suivant

#taaf, #ipev, #mariondufresne, #oceanindien #kerguelen, #portauxfrancais

515 vues1 commentaire