• Christian B.

Au-dessus de Sierre #1 Le Bisse de Planige

Mis à jour : mai 16


Avec ses 300 jours d’ensoleillement par an, Sierre mérite son appellation « cité du soleil » laquelle est une réalité quotidienne. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la ville arbore fièrement cet atout dans ses armoiries.

Dans les pentes qui dominent la vallée du Rhône entre les villes de Sierre et de Sion, les bisses sont nombreux, en dresser la liste ici serait trop long et les découvrir peut occuper bien des journées de balades plus ou moins faciles, certaines pouvant présenter des passages délicats.


Après une journée passée plus haut dans la vallée du Rhône à la découverte de la Stägeru et de la Lüegjeru, je suis venu bivouaquer près de Sierre pour randonner le long du Bisse de Planige (également dénommé Bisse Neuf) suivi du Bisse de Varen.



Le bisse s'écoule d'abord dans un petit vallon, puis à travers une magnifique forêt de pins sylvestres, de chênes pubescents, d'aulnes ou de trembles.

La totalité du parcours est à ciel ouvert et le bisse est toujours en eau mais il est à sec à la fin de l'automne.


En cours de route, il capte également l'eau du torrent de la Sinièse.

Le Planige alimente deux réservoirs à Venthône et de là un réseau de canalisation dans le vignoble ; il fournit également l'eau potable de la commune de Veyras. Le bisse lui-même est géré par une collaboration intercommunale, tandis que la distribution de l'eau l'est par un consortage d'irrigation.

Le bisse de Planige est bordé de panneaux didactiques (renseignements sur le bisse, sur la faune ou sur la flore).

Comme mon parcours ne se faisait pas en boucle, j'ai laissé mon carrosse près de la gare CFF de Salgesh, un train m'a amené à Sierre et il m'a fallu attendre ensuite la fin de matinée pour rejoindre par un car postal le village de Venthône.

Le car m'a déposé peu après midi à l'arrêt Venthône Retana après la première épingle à cheveux sur la route de Cran-Montana au départ du bisse (913 m) lequel est balisé au-dessus de la route.



Il s'en est suivie une très agréable promenade en suivant le bisse, en eau, sur environ 4,5 kilomètres jusqu'à sa prise d'eau dans le torrent de la Raspille à la Fortsey, la végétation un peu dense laissant cependant entrevoir quelques sommets des Alpes Valaisannes ou la vallée du Rhône.

Peu avant la fin du parcours, l'itinéraire passe devant la petite chapelle des Plans dédiée à Sainte Marguerite bien isolée dans un endroit d'une belle sauvagerie.

Il est possible de revenir sur ses pas ce qu'ont dû faire les divers promeneurs ou traileurs que j'ai croisés, ou bien par un beau chemin en balcon en direction de Mollens (balisé). Mais je ne voulais pas manquer le bisse de Varen et je l'ai rejoint un peu plus haut pour continuer ma balade du jour.

Bisse de Planige

Distance 4,5 km, temps 1 h 25 arrêts inclus Difficulté : T2 D+ 137 m D- 35 m

Carte 1/25'000 CNS 1287 SIERRE

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#valais, #bisse, #bisseneuf, #sierre #venthone, #raspille