• Christian B.

L'église troglodyte de Vals

Mis à jour : avr. 16


En 2014, plutôt que nous diriger vers Foix, nous avions pris la direction de l'est pour aller découvrir l'église troglodyte de Vals. Le petit village s’est endormi, il y a sûrement plusieurs siècles et le voyageur de passage n’y trouve que quelques anciens ainsi que quelques chats montant la garde à l’ombre des ruelles. Le silence règne ici en maître sans aucune concession aux rumeurs de la vie moderne.

Les maisons de pierres jaunes, ventrues et débonnaires, serrées les unes contre les autres, cherchent dans les murs voisins un peu de soutien pour résister au passage du temps.

Vals n’aurait pu être qu’un point sur la carte, un nom inconnu pour qui n’y serait pas né.

Mais au cœur de ce village, il y a l’église, une église qui ne manque pas d'étonner. Cette église fortifiée, construite sur l’oppidium de Rahus, domine le petit village. Elle se présente sous forme de trois églises superposées.


On accède à la première, l'église primitive dite carolingienne, par un escalier de pierre, formant couloir d’accès, sous un rocher, un accès particulièrement original qui ne manque pas de surprendre.

En continuant la montée, on atteint la seconde église du XI° siècle. Son abside rectangulaire fait 6 mètres par 4 mètres.

Cette église primitive souvent appelée nef inférieure est en forme de crypte sans doute pré-romane, avec de gros piliers soutenant des voûtes basses. Étroite, elle mesure 2,70 mètres de large, pour une longueur de 11 mètres.

C’est là que l’on a retrouvé des fresques romanes du XII° siècle, sans doute peintes par un artiste d’influence catalane, elles ont fait la réputation de cette église. La plus importante représente l'avènement du Christ : il y est figuré en majesté entouré par les Évangélistes.

Sur la voûte centrale, plusieurs apôtres : Saint Pierre avec ses clés, à côté de Saint André avec sa croix, Saint Mathias et Saint Philippe de l'autre côté. Près du mur, sur la partie gauche, l'Annonciation.

La nef supérieure est accessible par deux escaliers, elle semble avoir été construite en même temps que l’abside.

Ensuite, au-dessus la troisième église, une chapelle dédiée à Saint Michel. C’est la base du clocher-donjon qui daterait du XIII° siècle. Ce n’est qu’au XIV° siècle que la liaison entre les chapelles a été réalisée.

Surmontée d’un petit clocheton avec sa cloche, une tour défensive couronne le tout à 12,40 mètres de hauteur. Elle fit office de donjon au Moyen-Age, puis de clocher à partir du XIX° siècle.

C’est aussi depuis la chapelle supérieure que l’on accède à la terrasse et son parapet qui eut un rôle dans le système défensif du village et de son église fortifiée.

La découverte de Vals est un moment fort et même le plus cartésien des hommes se fait ici un peu pèlerin.

→ Pour en savoir plus sur l'église de Vals.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format. Les trois clichés représentant les fresques sont de Victor Couto.


Article précédent Accueil Article Suivant

#ariege, #vals, #eglisetroglodyte