• Christian B.

Retour à La Galoppaz

Mis à jour : avr. 23


Cette pointe de la Galoppaz, un sommet isolé des Bauges, sans doute parce que son ascension est courte et facile mais aussi parce qu'il offre un large panorama sur les sommets du nord du massif des Bauges, est un peu le sommet mythique des chambériens et chaque jour de l'année ou presque, on y trouve des randonneurs.

On y accède le plus souvent par son versant ouest depuis le chalet du Fournet (1.043 m) sur la route du col des Prés et c'est ce que nous avions fait le 30 octobre passé. J'en avais fait le récit dans ce billet.

Profitant d'une météo qu'on peut qualifier sans trop d'exagération de printanière, cette fois j'avais choisi d'y monter par le versant est en rejoignant le hameau de Pénon (997 m) en amont d'Aillon-le-Jeune Station.


En abandonnant notre véhicule, j'ai aussi pris le risque d'y laisser nos raquettes à neige et de tenter l'ascension en tenue légère en raison du manque de neige constaté lors de mes dernières bambées.

Je n'aurais pas vraiment à le regretter même si la raide pente glacée sous la petite pointe de la Galoppaz me fera un peu douter ma cliente habituelle n'étant pas très à l'aise dans ce genre de terrain.

C'est une bonne piste en neige dure qui nous a conduits une heure plus tard au col du Lindar (1.350 m).

Plus loin après un raide sentier en lacets nombreux, alors que le soleil essayait de percer entre les arbres, nous a faits atteindre la crête de la Buffaz (1.439 m) qui a été l'occasion d'une courte pause.


Les bois quittés c'est par une bonne montée directe que nous avons gagné le dôme que constitue le sommet de la petite pointe de la Galoppaz (1.620 m).


Après un dernier raidillon et l'arête rocheuse terminale suffisamment enneigée pour nous faire croire à un parcours en haute altitude, le sommet de la Pointe de la Galoppaz (1.686 m) est atteint.

Quelques photos avant de redescendre quelques dizaines de mètres plus bas pour la pause pique-nique traditionnelle, une pause bien agréable avec la température printanière et l'absence de vent.



Le panorama ici est exceptionnel : les sommets des Bauges proches : le Margériaz, le Trélod, l'Arcalod, la Pointe d'Arclusaz. Plus loin, le Mont Blanc, les sommets de la Lauzière, ceux de Belledonne, de Chartreuse et du Vercors.


Après une longue pause, revenus sur nos pas, la descente raide et glacée sous la petite pointe de la Galoppaz demandera une certaine concentration puis nous avons filé vers le col de la Buffaz et au-delà les chalets de la Buffaz.

À la piste bien enneigée à la pente régulière et douce a succédé une autre piste, défoncée par les engins forestiers, raide et rendue boueuse par l'absence de neige.

Elle nous a cependant conduits à la petite route du col du Lindar et en quelques centaines de mètres à notre point de départ.


Date le 26/02/2017. Distance 12,1 km, temps 5 h 40 arrêts inclus, difficulté : T2 D+ / D- 753 m sentier montagne balisé jaune & vert

Carte IGN 3432 OT Massif des Bauges

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#savoie, #bauges, #galoppaz, #chambéry #combedesavoie, #aillonlejeune, #penon #coldulindar, #chaletdelabuffaz