• Christian B.

Au pays du Buech le Rocher Saint Michel

Mis à jour : avr. 23


Dès qu'on a franchi le col de la Croix Haute en venant de Grenoble, on entre dans les Pays du Buëch, l'air est plus pur et le ciel devient plus lumineux.

Ce Buech - je lui ai consacré un billet l'an passé - est un massif calcaire à mi-chemin entre les Alpes et la Provence, « coincé » entre le Ventoux, le Vercors, le Dévoluy et le val de Durance.

Traversé par la jolie rivière du même nom, le Buëch est constitué de plusieurs petits pays : le Haut-Buëch, le Laragnais, la Méouge, le Serrois...

Les vallées sont surmontées de falaises blanches et dominées de crêtes nues et balayées par la bise, le pays est une terre de contrastes : climats montagnard et méditerranéen se côtoient, aux forêts de sapins du Bôchaine succèdent les vergers du Laragnais parfumés des senteurs de lavande.

Ici, on trouve un extraordinaire terrain de jeu propice aux activités de plein air comme la randonnée, le VTT, l'escalade ou encore le vol libre...

Descendant vers le sud pour deux semaines de vagabondages, je tenais à m'arrêter à Orpierre, un petit village qui a la chance de bénéficier d’un climat méditerranéen avec plus de 300 jours de soleil par an.

Entouré de magnifiques falaises, le village est devenu au fil des ans un des très hauts lieux de l’escalade en France, d’une part par la qualité et la diversité de son rocher, d’autre part par son climat et sa température idéale pour l’escalade et les sports de nature.

J'avais relevé sur un topo de la FFRP une jolie balade, assez courte mais offrant un superbe belvédère face aux falaises, le Rocher Saint-Michel (1.216 m).


Mon véhicule abandonné sur le parking du Proximarché, passé le terrain de camping, on est tout de suite dans l'ambiance, le sentier monte aimablement entre les pins et les buis, on est dans les Alpes du Sud !


À ce rythme là, on dénivelle vite et moins de deux heures après être parti, j'atteins le superbe belvédère une vingtaine de mètres sous le sommet de ce Rocher Saint Michel.


Le point de vue est superbe : vue plongeante sur le village et ses falaises, vue sur le massif de l'Oisans qui se laisse deviner au loin vers le nord-est.


C'est si beau qu'on resterait volontiers des heures à flemmarder ici !


Pour revenir à Orpierre, il est proposé de descendre le long de la crête qui plonge vers l'ouest imposant quelques passages raides, puis le sentier se faufile entre les pins puis entre dans une forêt de feuillus effectuant une longue traversée descendante vers la plaine des Bessons avant de revenir vers le village.

Une magnifique balade solitaire, courte mais si agréable sous le ciel des Alpes du Sud...


Date 11/04/2017, distance 8,7 km, temps 2 h 55 arrêts inclus (temps topo 3 H 45 plus les arrêts), difficulté T2, D+/ D- 572 m, Balisage blanc/rouge du GR puis jaune et panneaux directionnels.

Topo FFRP P053 Les pays du Buëch ... à pied. Carte IGN 3239 OT Luc-En-Diois Valdrôme Col de Cabre

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]

→ Dans Le Monde un excellent article sur Orpierre en décembre 2012.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

Article précédent Accueil Article suivant

#buech, #serrois, #orpierre, #rochersaintmichel