• Christian B.

Chez les Vikings ~ Vagabondages sous la pluie

Mis à jour : avr. 24


Mercredi 12 juillet 2006. C'est la tempête ! Un fort coup de vent de force 7 touche les Lofoten, il pleut abondamment et la mer est blanche des déferlantes.


Le programme prévoyait de traverser le large Nappstraumen pour rejoindre l'admirable Nussfjord sur l'île de Flakstadøya et ensuite Reine sur l'île de Moskenesøy.

Mais il faut rester à l'abri et les amarres doublées, il ne reste plus qu'à trouver quelques occupations pour passer cette mauvaise journée en espérant que le mauvais temps s'apaise rapidement.

Nous prenons le car pour gagner Leknes, laquelle ville est considérée comme le milieu des îles Lofoten car elle est à égale distance de Svolvær sur l'île d'Austvagøy et Å dernier village tout au sud de l'archipel. À Leknes, on ne trouve ni pêcheries, ni maisons en bois, ni montagnes environnantes, c'est une ville moderne, sans âme.

Avec Didier et Dominique†, je prends un autre car qui va nous emmener à la découverte des îles de Flakstadøya et de Moskenesøy, la route, la fameuse E10 passant d'un fjord à l'autre, longeant une crique de la côte ouest pour passer plus loin sur la côte est et revenir encore sur la côte ouest.


Entre les rafales de pluie, ce sont des paysages admirables qui s'offrent à nous.

Notre autocar ne dessert pas l'adorable village de Nusfjord (je l'ai découvert à l'occasion d'un voyage en 2013) mais il fait halte à Reine où il nous dépose.



Certains norvégiens disent que c'est le plus beau village de Norvège et c'est bien possible : le site est somptueux et dans un cadre de montagnes le village s'agrippe sur plusieurs avancées de terre.

Nous reprenons un autre autocar pour rejoindre Å, le village le plus au sud de l'archipel.

Ici, on se croirait bien au bout du monde et s'il est habituellement envahi de touristes, ce ne sera pas le cas aujourd'hui avec le mauvais temps.

Un charme fou s'en dégage avec ses maisons aux murs rouges, certaines aux toits recouverts de terre mise en herbe sous lesquels s'abritent des nichées de mouettes.

Ici à Å, en s'avançant dans l'océan la terre se termine et pourtant on aperçoit dans le lointain deux petites îles, celle de Værøy et celle de Røst, elles sont peuplées de colonies d'oiseaux marins, les plus grandes de toute la Norvège. Un prétexte pour revenir ?


Retour en fin de journée au bateau, si le soleil est revenu le vent n'a pas faibli et nous nous posons des questions : demain soir nous devons être à Bodø où nous avons rendez-vous samedi matin avec des copains qui doivent prendre le bateau et le ramener à son propriétaire à Tromsø après avoir fait le parcours en sens inverse au notre.

En soirée, un plan B est élaboré au cas où la mer ne serait pas maniable demain ce qui semble probable.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

Article précédent Accueil Article suivant

#reine, #a, #viking, #cerclepolaire #norvege, #flakstadoya, #moskeneso

72 vues