• Christian B.

Dans le Valbonnais le sauvage vallon de l'Infernet

Mis à jour : janv 4


Le Valbonnais, à une vingtaine de kilomètres à l'est de La Mure, c'est un pays un peu à part, presque méconnu et secret parce qu'à l’écart des grands axes de circulation.

C'est une région à découvrir où trois vallées encaissées, proposant des paysages contrastés, desservent quelques villages, celui de Valjouffrey dans la vallée de la Bonne, ceux du Périer et Chantelouve dans celle de la Malsanne et Lavaldens dans la vallée de la Roizonne.

Quelques espaces agricoles à basse altitude (700 m) s’opposent aux pentes escarpées et très alpines qui se hissent vers les sommets, avec l’Olan pour point culminant (3.564 m).

On y trouve des forêts aux essences très variées hêtraies, sapinières, pessières, aulnaies… une vraie ressource pour les communes mais aussi un moyen de lutter contre l’érosion du sol.

Ces forêts abritent de nombreuses espèces, dont certaines sont rares et protégées comme la Rosalie des Alpes ou le sabot de Vénus. Ici nous sommes dans le Parc National des Écrins.

La grande faune est également bien présente : des chevreuils, des chamois et des bouquetins réintroduits par le Parc National.

Ici, on ne trouvera pas la foule à l'occasion de nos randonnées aux difficultés variées et c'est bien ce qui fait le charme du Valbonnais.

Avec ma complice habituelle et ma filleule, nous quittons le village du Perrier (886 m) un peu tard et pourtant la température est glaciale (1°) alors que, conformément aux précisions de la Météo, le ciel est parfaitement limpide.

On entre tout de suite dans la forêt et rapidement le sentier « pente » alors que s'entendent les coups de feu des quelques nemrods du coin.

En sortant du sous-bois, des nuages remontent de la vallée et viennent progressivement encombrer la combe de la Pisse et le Haut Vallon de l’Infernet bien que, par moments, une trouée laisse entrevoir les sommets dominant le vallon.

Après trois heures de marche, nous arrivons à la bifurcation qui permet de rejoindre la cabane de l'Infernet (1.765 m).

J'avais l'intention d'aller plus haut vers le col de Pierre Luminet (env. 2.200 m) mais la vallon est maintenant encombré de nuages et l'humidité s'ajoutant à la température (8°), il ne fait vraiment pas chaud.

Nous ferons cependant une longue pause devant cette belle cabane en attendant que les nuages s'évacuent de la vallée.

Ce ne sera pas le cas et nous prendrons le chemin de la descente, retrouvant le soleil et une température plus clémente beaucoup plus bas dans le vallon.

Qu'importe le temps, la montagne est toujours belle !

Date 16/09/2017, départ 8 H 35 retour 14 H 15, temps 5 h 35 (plus arrêts), distance 12,6 km, difficulté T2, D+ / D- 1015 m, balisage jaune

Carte IGN 1/25.000 3335 OT La Mure Valbonnais

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]

→ Les photos peuvent être regardées en grand format : clic sur la photo, puis nouveau clic sur la petite image.

Article précédent Accueil Article suivant

#infernet, #valbonnais, #parcnationaldesecrins #leperier, #coiro, #pierreluminet