• Christian B.

Udaipur ~ The City Palace #2

Mis à jour : avr. 25


Depuis la cour du Bodi Mahal, on entre ensuite dans le Dilkush Mahal (Palais du Cœur Joyeu) édifié au début du XVII° siècle par Rana Karan Singhji.

Il comprend deux salles, l'une la Kanch ki Burj est tapissée de shish (petits miroirs) et l'autre, la Chitran ki Burj, recèle de somptueuses miniatures rehaussées à l'or fin du XVIII° au XX° siècle.

Si elles n’ont pas la qualité de celles de Delhi ou du fort de Mehrengarh à Jodhpur, elles racontent la vie des princes et les passe-temps de l'époque, les fêtes à la cour ou au village, les combats d’éléphants, la chasse au tigre... Une miniature de 1755 donne tous les détails d’une cérémonie de mariage, de l’arrivée du fiancé à cheval jusquau feu d’artifice final.

La cour attenante, Chini Mahal, est recouverte de carreaux de faïence représentant des scènes européennes voire même des thèmes chrétiens comme La Fuite en Égypte ; le photographe regrettera seulement que des plaques de verre ou de plastique recouvre toutes ces beautés pour les protéger ce qui provoque des effets bien gênants.

De la terrasse attenante, la vue sur d'autres parties du City Palace, sur la ville de Jaipur ou encore sur le lac Pichola est superbe.

À l'étage inférieur, au Moti Mahal, on admire une autre somptueuse salle couverte de miroirs que flanquent deux portes en ivoire.

Toute de bleu pastel la pièce voisine, Bhim Vilas, fut décorée sous Maharana Bhim Singh.

À côté, d'une loge ornée de belles peintures évoquant la vie du dieu Krishna, le rana se montrait à sa cour.

On descend encore d'un étage pour arriver au Surya Chopar ; la cour voisine, Mor Chowk (la Cour des Paons), est ornée de mosaïques en pâte de verre colorée et - on l'aurait deviné - de paons faisant la roue.

Les pièces de style différent se succèdent apportant chaque fois une nouvelle vision sur un passé révolu.

Un passage couvert conduit au palais de la Reine, on y trouve des miniatures, des photos défraîchies et autres objets d'un intérêt secondaire.

Moins solennel qu'à la forteresse d’Amber ou dans les palais de Jaipur, ici c’est la vie quotidienne des maharanas qui est livrée à notre curiosité.


On resterait bien des heures à se perdre dans ce dédale de pièces dont on a visité moins d'un quart, mais la fin d'après-midi s'avance et c'est vers le lac Pichola qu'il faut nous diriger pour avoir une vue bien surprenante sur ce City Palace.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le court montage audiovisuel ( 4,23 minutes ) ci-dessous.

Article Précédent Accueil Article suivant

#udaipur, #rajasthan, #inde, #citypalace, #lacpichola

226 vues1 commentaire