• Christian B.

Autour de Pokharan sur la route de Jaisalmer

Mis à jour : avr. 25


Sentinelle éloignée du vaste royaume de Jodhpur sur la route de Jaisalmer, la petite ville de Pokharan veillait sur le désert rocailleux du Thar et sur le commerce des caravanes.

Elle s'est aussi fait connaître en devenant le site des essais nucléaires indiens de 1974 à 1998, la forte présence de l'armée à l'entrée de Jaisalmer, un peu plus loin, témoigne de l'importance stratégique du secteur liée aussi à la proximité de la frontière avec le Pakistan.

Son fort a été aménagé par son propriétaire le rajah de Pokharan en haveli et en restaurant - où nous avons d'ailleurs fort bien déjeuné - on y trouve aussi un petit musée où sont exposées armes, costumes, miniatures et objets traditionnels.


Mais auparavant nous nous étions arrêtés pour voir le temple de Ramdevra, construit par Maharaja Ganga Singh, souverain de Bikaner, en 1931 pour rendre hommage à un saint rajput, Baba Ramdevji.


Selon la légende, le saint homme a consacré sa vie entière à aider les opprimés et il a pris à cet endroit le Samādhi (une ouverture de l’espace intérieur où le soi mental disparaît purement et simplement) en l'an 1442, à l'âge de 33 ans.


Il est de nos jours vénéré par les hindous comme une incarnation de Krishna et par les musulmans sous le nom de Ram Shah Pir et tout au long de l'année, les fidèles de différentes castes et religions se pressent dans ce temple pour lui rendre hommage et ce centre de pèlerinage est si populaire que l'autobus de Jodhpur à Jaisalmer s'y arrête spécialement pour que les voyageurs puissent faire une courte dévotion au temple.



Derrière le temple, un réservoir d'eau sacré appelé Ramsarovar est censé purifier l'âme quand on plonge dans son eau.


Pour nous la visite du temple de Ramdevra restera inaccessible en raison de la bousculade (les pèlerins seraient aujourd'hui 25.000 en raison des vacances de Diwali, toutefois à certains moments on en compterait plus de 100.000) mais on nous offrira des sucreries pendant que des joueurs de tandura (un instrument à cordes rythmique) et de shenaï (un hautbois à la sonorité puissante) se relaient pour chanter des complaintes.

Après déjeuner, nous avons fait un court arrêt à la sortie du village, pour visiter les cénotaphes des rajahs de Pokharan.


On découvre ces cénotaphes « Shakti Mata Memorial Kshatriya » bâtis sur un promontoire dans un endroit isolé et le lieu est un peu magique d'autant que nous étions seuls.

En début de soirée, nous avons gagné Jaisalmer et notre magnifique haveli le Mandir Palace, un superbe palais bien sûr, accueilli par son propriétaire Raj Kumar Dr Jitendra Singh.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

Article Précédent Accueil Article Suivant


#pokharan, #ramdevra, #babaramdevji #ramsarovar, #shaktimatamemorialkshatriya #jaisalmer, #rajasthan, #inde