top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

L'orgue Renaissance de l'abbatiale de Saint-Savin-en-Lavédan

Dernière mise à jour : 21 févr. 2023

À une quinzaine de kilomètres au sud de Lourdes, adossée au massif du Cabaliros, l'abbatiale de Saint-Savin domine la vallée du Lavédan et le gave de Pau depuis une position privilégiée.


J'avais eu l'occasion de la découvrir en juillet 2015 et de la décrire dans ce billet en parlant notamment de son orgue Renaissance.


Quelques mois plus tard, j'avais reçu un mail depuis la Nouvelle Zélande, son auteure me sollicitait pour utiliser quelques-unes de mes photos pour illustrer le livre sur les orgues qu'elle rédigeait. Étonnant qu'elle ait découvert mon article, plus étonnant encore que l'orgue de ce petit village perdu dans les Pyrénées puisse intéresser de l'autre côté de la planète...


C'est sûr qu'il ne laisse pas indifférent ! Logé dans le transept sud et juché sur une tribune en bois qui semble trop fragile pour lui, il est le précieux vestige d'un monastère d'abord florissant, puis abandonné et enfin transformé en paroisse.


Si on connaît le nom de plusieurs de ses organistes pendant le XVII° siècle, on ignore son histoire pendant le XVIII° siècle. Abandonné sous la Révolution, il fut alors pillé de sa tuyauterie.


Le soubassement du buffet est habillé de panneaux couverts de peintures consistant en des marbres en trompe-l'œil, des fleurs, des violons, musettes, hautbois et violes, des partitions musicales aux feuillets ouverts, des personnages de l'Ancien Testament ( Adam, Ève, le serpent, David, les prophètes Jérémie, Isaïe et Daniel, les sibylles Hellespont, Tibur et Agrippa ) et du Nouveau Testament ( saint Pierre et saint Paul ).


À gauche et à droite du clavier, sont peints l'Agneau de Dieu et des motifs grotesques.


Enfin l'orgue comprend des accessoires visuels et sonores étonnants que peut actionner l'organiste: des étoiles, des masques à mâchoires et yeux articulés, un rossignol, un tremblant.


Restauré en 1995 et 1996, c'est l'un des plus anciens de France. Depuis les organistes se succèdent pour toucher cet instrument historique unique.


Lors de notre passage fin septembre à l'occasion d'une visite familiale, nous avons eu le plaisir d'écouter Freddy Eichelberger nous raconter l'histoire de cet orgue exceptionnel puis de l'entendre jouer quelques morceaux de son répertoire.

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format

Posts récents

Voir tout

15 comentários


Gilbert Chabassol
Gilbert Chabassol
12 de nov. de 2020

J'ai toujours adoré entendre jouer de l'orgue dans les églises et surtout les Cathédrales... j'y passerais des heures ! ça me fiche toujours des frissons ! Une fois, lors d'une longue étape, ça m'est arrivé dans une Cathédrale... j'en suis ressorti une heure après... et, il m'avait fallu allonger mes pas ensuite pour rattraper le temps perdu ! Sur le chemin de la Plata, il me semble me souvenir... Gilbert.

Curtir

dgidgi1
02 de nov. de 2020

Cet orgue est magnifique, j'ai toujours étais fascinée par ces "monstres" et quand je vois toutes les beautés qu'il y a dans les édifices religieux j'ai toujours du mal à admettre que des atrocités y soient commises ? biz et bonne semaine

Curtir

bebert33
28 de out. de 2020

bonjour Christian , ah oui ça me fait plaisir de revoir cette orgue on y était allés et c'est un chef d'oeuvre à mes yeux

merci pour tes photos j'aime +++ belle semaine A +

Curtir

Christian B.
Christian B.
27 de out. de 2020

Kikou Joëlle

Lors de mon passage en 2015, nous n'avions peu ta chance de visiter la chapelle N.D. de Piétat, il m'a fallu me contenter des vues de l'extérieur...

Curtir

Joëlle LAPERRIERE
27 de out. de 2020

Très jolie abbatiale que j'ai eu l'occasion de découvrir lors d'un voyage dans les Pyrénées, visite que j'ai beaucoup apprécié. J'ai également eu la chance de visiter la chapelle ND de Piétat, perchée sur une petite butte à l'entrée du village, qui possède de très beaux plafonds peints.

Bises

Joëlle

Curtir
bottom of page