• Christian B.

Carnets du Danemark ~ Ribe #2

Dernière mise à jour : oct. 29


Nous voici devant la Ribe Domsogn, la cathédrale Notre-Dame qui a été édifiée à partir de 1150, en grès et granit, la plus ancienne cathédrale et le bâtiment roman le plus important du Danemark.


Avec son histoire longue et parfois dramatique, ses extensions, ses délabrements et ses restaurations, c'est aujourd'hui à la fois un cadre unique pour la vie paroissiale, l'église principale luthérienne-évangélique du vaste diocèse de Ribe et cible chaque année des centaines de milliers de visiteurs venus du monde entier.


Elle comportait initialement deux tours dont l’une s’est effondrée sur les fidèles en 1283, la seconde, en briques, fut achevée en 1233 et offre du haut de ses 52 mètres une vue imprenable sur la ville.


Si les extérieurs de l’église sont superbes, baignés de lumière, son intérieur mérite attention car c’est la seule à posséder cinq nefs.


La magnifique chaire en bois sculpté polychrome date de la Renaissance. Les stalles en bois sculpté, superbes, sont du Moyen Âge, avec des accoudoirs curieusement ornés de têtes de chiens.


Derrière l’autel, l’abside a été « enrichie » de sept mosaïques en 1982 : dans un style semblant vouloir imiter Picasso, l’effet nous semble plutôt ridicule.


Comme le précise la brochure de l’Office de Tourisme : « notre temps a, lui aussi, imprimé sa marque sur l’église ». Heureusement, l’autel en marbre ( contemporain ) est là pour apporter sa belle note de simplicité.


À présent, allons visiter l’église Sankt Catharinæ kirke, du XV° siècle malheureusement fermée pour travaux mais le cloître reste accessible. Une première église avait été édifiée en 1228 par les Dominicains mais vint la Réforme qui la transforma en hôpital, avant de se détériorer au point de menacer de s’écrouler.


En 1920, elle fut sauvée par une technique incroyable pour l’époque : découpée du sol et posée sur des vérins, elle fut remise à la verticale. L’un des vérins est toujours en place !


L’église est flanquée d’un superbe cloître, toujours en briques, totalement coupé du monde extérieur, ce qui lui confère une atmosphère de calme absolu.

Après être repassés devant la Domkirke, nous retrouvons notre « campement » après quelques heures de marche à arpenter les rues de la cité.



→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant


60 vues12 commentaires

Posts récents

Voir tout