• Christian B.

Carnets du Danemark ~ Ribe #4

Dernière mise à jour : nov. 3


Après une nuit bien calme, ce mercredi matin 11 août, nous retournons dans la vieille ville en flânant dans les petites rues qui présentent un nouvel aspect sous le soleil.



Chemin faisant, nous jetons un œil sur la Katedralskole ( l’école de la cathédrale ), antérieure à 1145, mais son bâtiment principal date de 1856. On y note sur son insigne la devise Litteris et Artibus.



Toutefois, en 1500 fut construite la maison de Pierre Puggaard au pignon crénelé qui a donné son nom à cette rue en courbe qui remonte aux années 1200 ce qui donne une bonne idée de ce qu’était le vieux Ribe.



Un peu plus loin, nous pensions visiter le Kunstmuseum, musée des Beaux-Arts de Ribe présentant de nombreuses peintures de l’âge d’or de Ribe. Déception il est fermé et n’ouvre qu’en début d’après-midi et nous aurons quitté la ville.



Nous nous dirigeons vers le Museet Ribes Vikinger ( le musée viking ), une superbe réalisation qui raconte l’histoire de Ribe, la plus ancienne ville du Danemark, du VIII° au XVIII° siècle.



L’exposition est étayée avec une foule d’objets provenant essentiellement des fouilles, des maquettes, planches et reconstitutions.



En outre, un excellent film avec sonorisation en français sur demande – il nous suffira d’attendre que la projection en danois se termine - vient couronner une visite que l’on ne regrette pas.



Nous repassons par la Domkirkeplads, très animée en cette fin de matinée car elle est le point de départ de la seconde étape du Tour du Danemark, une épreuve cycliste internationale dont le vainqueur final sera le belge Remco Evenepoel.


Nous quitterons Ribe, un peu à regret.



→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant

75 vues12 commentaires

Posts récents

Voir tout