• Christian B.

Chambéry, une nuit d'hiver

Mis à jour : avr. 27

J'ai écrit plusieurs billets sur l’ancienne capitale des États de Savoie qui m'a accueilli il y a une cinquantaine d'années et que j'ai quittée à deux reprises pour revenir par la suite sans pour autant renier mes origines nantaises.

Après deux articles, le premier au titre de Chambéry sous le soleil d'hiver puis un second Chambéry sous le soleil d'automne, c'est un Chambéry nocturne que je vous propose de découvrir.

Château fort, palais princier et emblème du pouvoir des comtes et ducs de Savoie, le château de Chambéry regroupe un remarquable ensemble de bâtiments édifiés du XIII° siècle à nos jours. Il est aujourd'hui le siège de la Préfecture et du Département.

Construit en 1993 et installé dans la Tour Yolande qui flanque le chevet de la Sainte Chapelle du château, le Grand Carillon est l'œuvre de la Fonderie Paccard. Avec 70 cloches, il est le plus grand de France et le huitième au Monde ; des concerts sont donnés très régulièrement.


La place Saint-Léger, dont la topographie s’apparente aujourd'hui davantage à celle d’une longue rue prenant de l'embonpoint en son milieu, agrémentée de deux fontaines et pavée de roche rose, constitue un endroit fort agréable si bien qu'elle est considérée comme le cœur de la cité.

À l'instar des traboules lyonnaises, plusieurs passages partiellement sous voûte, appelés « allées » par les chambériens, assurent des chemins de liaison entre la place et les rues voisines.

L'hôtel de ville est l'une des premières réalisations d'architecture française après l'annexion de la Savoie à la France (1863).

Le Palais de Justice, conçu pour abriter le Sénat de Savoie et accueillant le tribunal judiciaire (anciennement tribunal de grande instance) et la cour d'appel depuis l'annexion de la Savoie à la France, est le dernier édifice de type sarde construit à Chambéry entre 1850 et 1860.

Monument emblématique de la ville, la fontaine des éléphants fut érigée en 1838 pour rendre hommage au général-comte de Boigne, grand bienfaiteur de Chambéry, sa ville natale.

L'ensemble, haut de 17,65 mètres, est une curieuse et habile superposition de trois monuments : une fontaine, une colonne et une statue.

La fontaine présente dans son plan la croix de Savoie, symbolisée par quatre éléphants réunis par la croupe - les oh combien fameux quatre sans cul - alimentant en eau par la trompe un bassin octogonal. La colonne, sculptée comme le tronc d'un palmier, est surmontée d'une statue haute de trois mètres, représentant le général-comte de Boigne en uniforme de lieutenant général de Sa Majesté le roi de Sardaigne.

Le Musée Savoisien - actuellement en rénovation - installé dans un ancien monastère du XIII° siècle, accolé à la cathédrale, est l'un des plus vieux bâtiments de la ville. Il présente depuis 1913 des collections archéologiques, ethnographiques et historiques sur la Savoie.

→ Cliquer sur les photos (prises le 21 décembre 2019) pour les voir en grand format

Je vous invite à regarder le montage audiovisuel (2,42 minutes) ci-dessous.


Article Précédent Accueil Article suivant

#chambery, #ducsdesavoie, #carillon, #placesaintleger, #senatdesavoie, #colonnedeboigne, #savoie,