top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Circuit de la tour Gaillarde de Plancherine

Dernière mise à jour : 10 janv.

La neige tombée ces derniers jours limite les balades en altitude certes en raison des risques d’avalanches mais aussi parce que la trace à faire peut s’avérer pénible surtout pour un solitaire.

Aussi, profitant d’une belle journée entre deux perturbations, j’ai fait le choix d’aller découvrir la tour de Plancherine dénommée également Tour Gaillarde en suivant un circuit réalisé par la mairie de Mercury avec la participation des Amis des Sentiers de la Belle Étoile.


À la fin du XIV° siècle ou début XV°, les abbés de Tamié obtiennent du comte de Savoie le titre de Seigneurs de Plancherine.


Ils construisent une maison forte seigneuriale qu’on appelle La Tour à côté de leur grange. Les traces extérieures et vestiges intérieurs actuels témoignent de l’ancienne richesse de cette demeure. Les abbés en feront leur résidence principale pendant plusieurs siècles.


La dénomination de Tour Gaillarde lui a été donnée au XVII° siècle en raison de la dissolution des mœurs des abbés !


En 1677, l’abbé de Somont, initiateur de la réforme de l’abbaye, fait disparaître de la tour tout ce qui pouvait évoquer le luxe d’antan. Il n’en subsiste qu’un modeste bâtiment, conservé comme symbole du pouvoir seigneurial de l’abbé de Tamié sur Plancherine.


Mon véhicule est abandonné sur un parking face à la base de loisirs ( 525 m ) de Mercury et je pars sous le soleil mais dans la fraîcheur ( -2° ) en empruntant une série de petites routes goudronnées et de quelques pistes terreuses.


Je rejoins le petit village de Plancherine ( 594 m ) où je suis apostrophé par un grincheux qui veut m’interdire de prendre des photos au prétexte que je suis sur sa propriété ( Ah bon ! la route lui appartiendrait ? ). Une petite dame qui promenait ses chiens me dira que le personnage est connu pour être désagréable…


C’est ensuite une petite route enneigée qui m’amène au hameau de Samuaz ( 601 m ).


La suite du parcours me fait poursuivre d’abord sur une route puis une longue piste forestière parfois bien boueuse qui se termine dans les alpages dominant la vile d’Albertville avec le Mont-Blanc en toile de fond.


Je rejoins enfin le village de Mercury et, de là, à mon point de départ.

 

→ Plus d’infos sur l’abbaye de Tamié

 

Date 3/12/2023, durée de la balade 2 h 55 ( arrêts inclus ), distance 8 km, difficulté T2, D+ / D- 282 m.

Carte IGN 1/25.000  3432 ET Albertville

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS ici [ clic ] mais aussi là [ clic ]

                                                                                                                                         

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format

 

90 vues17 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page