• Christian B.

Cucuron, un petit village qui sent bon la Provence

Mis à jour : mai 10


Cucuron, souvenirs, souvenirs... car ma première visite ici remonte à mon adolescence quand, plusieurs années de suite mes parents venaient passer, une semaine chez de vieux amis à Vaugines, juste à côté...

Au pied du Mourre Nègre, le sommet le plus élevé du Grand Luberon, c'est un village typique qui s’étage autour de son château doté d’un donjon du XIV° siècle, un village qui sent bon l'art de vivre à la provençale.

Notre véhicule est abandonné sur un parking près du Plan d'Eau, un magnifique bassin au cœur du village, à l’origine une mare alimentée par des sources du Luberon dont l’eau faisait tourner les moulins à farine et alimentait fontaines et lavoirs.


Depuis leur disparition au XIX° siècle, le Plan d'Eau au pourtour ombragé par des platanes bicentenaires de haute taille est devenu un lieu d'agrément assurément apprécié des habitants et des touristes de passage.


Le petit bourg conserve de beaux témoignages de son passé : deux portes fortifiées médiévales avec fenêtres à meneaux, des tours, des chapelles, des demeures du XVII° et XVIII° siècles comme la Maison des Consuls avec dans un angle une statue de la Vierge à l'Enfant.


Implantée dans l'une des trois enceintes qui entouraient le village, la tour Sus Pous fut construite durant la guerre des religions pour assurer la défense du village. Même si l'accès à la tour est fermé, depuis son pied, on profite d'une vue imprenable sur le village et ses alentours.


Abandonné vers le milieu du XVII° siècle par la famille d’Oraison, le château, élevé sur le point haut du village, tomba peu à peu en ruines et ce qu'il en restait fut vendu en 1791 à un particulier, puis acquis un peu plus tard par la commune et il n’en reste aujourd’hui qu’une tour tronquée, dite Donjon Saint Michel, petit bâtiment rectangulaire, flanqué d’une tour ajoutée à la fin du XVI° siècle, portant les traces de nombreux remaniements.


L’église romano-gothique ( XIII° siècle ) Notre-Dame de Beaulieu domine le village, on peut y voir de superbes vitraux et œuvres d’art et elle abrite un orgue historique construit entre 1786 et 1788.


L'hôtel de ville prend place dans un ancien hôtel particulier du XIV° siècle siècle remanié au XVII° ; propriété de la famille de Bérard du Roure jusqu'à la fin du XIX° siècle, l'édifice présente une tour d'escalier à vis sur noyau ainsi que des salles décorées de gypseries.


Tout proche, le beffroi, servant aussi de poste d'observation pour veiller à la sécurité du village, et l'horloge communale ont été érigés sur la porte du Revelin, leur réalisation date de 1541.


Ici aussi, en 1986, Claude Berry trouva le cadre idéal pour filmer plusieurs séquences de « Jean de Florette » et, quelques années plus tard, c'est au tour de Jean-Paul Rappeneau de tomber sous le charme de ce charmant village pour tourner des scènes du « Hussard sur le toit ».


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


→ C'est encore un village presque sans vie en raison de la Covid que nous avons découvert sous le soleil mais mon amie Martine, la guide du Lubéron, a un autre regard que vous pourrez découvrir ici.


Article précédent Accueil Article suivant

103 vues18 commentaires

Posts récents

Voir tout