top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Dans la boue à la Croix du Signal

Dernière mise à jour : 30 juin 2023

Le ciel est couvert lorsque nous quittons l’agglomération chambérienne pour rejoindre le col de l’Épine, les prévisions des augures météos laissant espérer une amélioration.


Au col, mauvaise surprise, la piste forestière qui permet de rejoindre le parking du Pré Puisat ( 1.000 m ) ou un peu plus loin celui de Barbizet ( 1.102 m ), points de départ pour notre balade vers Château-Richard et la croix du Signal, est barrée ( un arrêté municipal du maire de Novalaise interdit désormais aux véhicules de circuler sur les routes et pistes non goudronnées ). Partir d’ici, c’est ajouter 5 kilomètres à une balade qui en compte déjà 10 sans compter le dénivelé supplémentaire et ce sur une piste empierrée, sans intérêt ni vue …


Bien que connaissant le coin, je n’ai pas de plan B mais je me souviens avoir lu un compte-rendu d’une balade avec les mêmes objectifs en versant ouest du massif de l’Épine, reste à trouver le point de départ, la carte que j’aie ne le montrant pas.


Sur la route forestière de Belledigue, une balise ( 1.110 m ) sauve la situation et nous démarrons à 9 heures en remontant une bonne piste forestière à la pente régulière.


Peu avant d’atteindre La Pierre Gravée ( 1.422 m ), un lieu-dit sur la crête boisée de cette montagne de l’Épine, la piste est défoncée par un débardage mais fort opportunément, les forestiers ne travaillent pas ce dimanche sinon nous n’aurions pas pu passer.


Nous poursuivons sur le chemin qui mène à la Croix du Signal ( 1.444 m ) où nous ferons la pause. Malgré le temps et les nuages, la vue sur le lac du Bourget et la cluse de Chambéry est belle.


Demi-tour, nous repartons vers la Pierre Gravée où nous franchissons avec difficultés les profondes ornières ( au moins 60 centimètres de large et un peu plus en profondeur ) laissées par les tracteurs forestiers du débardage et nous poursuivons vers le belvédère de Château Richard ( 1.441 m ).


Plus loin, les ornières et la boue encombrent le chemin et sont une barrière infranchissable. Quant à passer en dehors c’est compliqué aussi décision est prise de renoncer et de revenir à notre point de départ par la piste empruntée à la montée.

La balade ne laissera pas un grand souvenir mais nous avons pris l’air.


Date 21/05/2023, durée de la balade 2 h 55 (arrêts inclus), distance 7,2 km, difficulté T2, D+ / D- 415 m,

Carte IGN 1/25.000 3332 OT Chambéry-Aix les Bains

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS ici [ clic ] mais aussi là [ clic ]

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



90 vues13 commentaires

Posts récents

Voir tout

13 comentários


Bébert33
Bébert33
29 de jun. de 2023

bonjour Christian , ah oui les chemins sont détrempés dur dur !!! , c'est une belle balade dans les hauteurs avec tes photos magnifiques quels beaux points de vues ! la photo 8 j'aime ++++++++++++ ! , merci belle soirée a+

Curtir

Gilbert Chabassol
Gilbert Chabassol
29 de jun. de 2023

Cinq kilomètres à pied sur un chemin qui me paraît assez plat sous des bois, c'est pas désagréable quand le soleil cogne dur... mais avec ce tas de boue... Quelle horreur ! Cela me rappelle trop de mauvais souvenirs, surtout sur le Chemin du Levant avec 10 cm de boue et des champs dans le même état, de chaque côté... et ça pendant 10 bornes au moins ! Tous les 50 m, il fallait décrotter les godillots ! Et oui... les galères ça arrivent partout ! Gilbert

Curtir

Chantal Le Cabec
28 de jun. de 2023

Dommage que le temps soit mauvais et le chemin encore pire! On ne peut pas gagner à tous le coups!!! J'aime bien la pancarte "option variante cool", mais ce jour-là, ce n'était pas cool du tout. Bises. Ch

Curtir

Membro desconhecido
28 de jun. de 2023

Bonsoir Christian

En effet vous vous êtes bien embourbé , pas facile de marché dans ces conditions , vous avez eu du courage d'aller jusqu'au bout

Bonne soirée Christian

Bisous Hélène

Curtir

mouneluna77
mouneluna77
28 de jun. de 2023

j'ai moi aussi eu a redouter les ornières faite par les engins . je suis tombée plusieurs fois sans gravité heureusement . tes photos panoramiques sont splendide bisous bisous Moune

Curtir
bottom of page